Exposition - Il était plusieurs fois...

une traversée d’après le livre dessiné Bible, les récits fondateurs (Bayard éditions, 2016)
de Serge Bloch et Frédéric Boyer

scénographie Serge Bloch et Frédéric Boyer
textes Frédéric Boyer
graphisme Vicente Granger
création vidéo Pascal Valty et Serge Bloch
animation typographique Samuel Bloch
création sonore Pascal Valty
musique Benjamin Ribolet
voix André Dussolier
dessins animés La Fabrique d’image et Bayard animation

Il était plusieurs fois...
Raconter, dessiner, traduire

Qui n’a jamais éprouvé la nécessité de raconter ce qu’il avait lui-même lu ou entendu ? Il n’y a d’histoires et de récits que de ces transmissions de l’un à l’autre, des uns pour les autres, traversant les temps, les langues, les lieux et les cultures. Le pire serait de garder pour nous ce que nous avons entendu, de l’enfermer entre nous sans prendre le risque de le raconter de nouveau pour et avec d’autres. La Bible est née de ces passages et de ces exils. C’est à cette traversée visuelle et sonore que nous invite l’exposition Il était plusieurs fois... raconter, dessiner, traduire.

Tout commence avec la rencontre d’un artiste et illustrateur, Serge Bloch et d’un écrivain et traducteur, Frédéric Boyer. Chacun va raconter à l’autre ce qu’il entend, comprend et voit aujourd’hui de ces histoires vieilles de près de 3000 ans… Raconter ensemble par le dessin, les images et par les mots, les histoires fondatrices de La Bible hébraïque en résonance avec notre monde contemporain. Pourquoi et comment raconter aujourd’hui les récits de la création du monde ? Quelles histoires pour nous parler du désir, de la violence, de la vie commune ?

L’exposition nous fait pénétrer dans le travail ludique et grave de cette narration multiple. À travers trente-cinq films animés, un livre illustré, des lectures et des traductions. Travail aujourd’hui redéployé dans l’espace de la Chartreuse. D’exils, de déplacements, de rencontres en découvertes, cette odyssée devient la nôtre. Cette exposition est conçue comme un parcours avec ses étapes singulières : films, cabanes, petites sculptures, papiers, dessins, affiches, lectures, musique… Il s’agit de mettre en images animées et sonores les récits depuis la création du monde jusqu’à l’Apocalypse de Daniel, trente-cinq mythes fondateurs, pour leur donner une signification très contemporaine. Les planches du livre s’exposent, les récits viennent danser sur les murs : Adam et Eve, Caïn et Abel, le Déluge ou la Tour de Babel, Samson et Dalila, Job ou le Cantique des cantiques… Autant d’histoires, portées par la voix d’André Dussolier, qui prennent vie sur le parcours, évoquant des expériences profondément humaines : l’amour, la jalousie, l’exil… Un tourbillon qui emporte petits et grands de salle en salle, jusqu’aux pages imprimées de La Bible. Une manière non seulement de mettre à la portée de tous ces textes fondateurs de la culture occidentale, communes aux trois grandes religions monothéistes, mais plus encore de raconter le monde d’aujourd’hui.

Chacun peut alors participer à ce grand récit polyphonique, fait de lectures, de traductions et d’interprétations, d’écoute et de restitutions, qui seul nous rend un petit peu plus humains. Et permet à tous de se confronter au mystère de la possibilité de se raconter soi avec et par les autres. Attention, ces histoires sont les tiennes. De te fabula narratur…

Frédéric Boyer est écrivain, traducteur et éditeur. Plusieurs de ses textes ont été adaptés au théâtre. Depuis 1991, il a publié une trentaine de livres, romans (prix du Livre Inter en 1993 pour Des choses idiotes et douces, éditions P.O.L), essais, poèmes ou traductions. Son travail de traducteur l’amène notamment à revisiter de grands textes anciens. Il a dirigé une nouvelle traduction de La Bible avec la participation d’auteurs contemporains (Olivier Cadiot, Jean Echenoz, Florence Delay, Jacques Roubaud, Valère Novarina…), parue en 2001 (Bayard éditions), avant de publier Bible... avec Serge Bloch. Derniers livres parus : Quelle terreur en nous ne veut pas finir ? et Yeux noirs (P.O.L).

Serge Bloch commence à dessiner dans l’édition et la presse jeunesse. Il construit au fil des ans un style à la fois simple et expressif. Aujourd’hui, il partage son travail éditorial entre la presse adulte et jeunesse (il est notamment le père des célèbres personnages Max et Lili et SamSam), l’édition et la communication. Il expose également ses dessins et collabore à des livres.

Sur une idée originale du CENTQUATRE-PARIS. 
Coproduction Le CENTQUATRE-PARIS, La Chartreuse-CNES. 
​En partenariat avec Bayard éditions et le Musée international de la Réforme.

téléchargement(s)

Livret de visite Livret de visite