Nu dans le bain

Andrea Kuchlewska

d’Andrea Kuchlewska
traduction Grégoire Courtois
mise en scène David Géry
compagnie Le T. d’Or (théâtre) / Île-de-France
avec Agnès Sourdillon, David Géry
lumière Franck Thévenon

Que se passe-t-il dans l’esprit d’un modèle nu alors qu’il pose ?
Nu dans le bain, la pièce de la jeune autrice new-yorkaise, Andrea Kuchlewska, tente de répondre à cette question tout en se plongeant dans la mort mystérieuse de Renée Monchaty, muse et modèle pendant un temps du peintre français Pierre Bonnard.
Dans le silence des ateliers, lors des séances de poses, toujours le modèle se tait. Dans la littérature, au cinéma,
toujours le point de vue est celui du peintre. Ici quelque chose s’inverse. Celle qui pose prend la parole avec une totale liberté, avec appétit pour ce monde qu’elle découvre, avec interrogation sur ce qu‘elle ressent dans sa nudité exposée au regard de l’autre, attirée par cette expérience où certains modèles se sont brûlés les ailes. Avec la comédienne si unique que peut l’être Agnès Sourdillon, notre désir est d’interroger les correspondances entre la peinture et le théâtre, entre l’acte de se mettre à nu en posant pour des peintres et la mise à nu de l’acteur, cet « aveu de soi » disait Jouvet, et entre l’acte de mettre en scène, de choisir une actrice et de la diriger, et celui, pour le peintre, de choisir un modèle et de le peindre. Dans le temps long de l’atelier, par le travail des mains qui dessinent et la respiration calme du sujet qui pose, par leur concentration commune, très loin de la dispersion accélérée, bruyante, saturée de notre époque, l’espace, les émotions ont une chance de se déployer autrement, quelque chose « se désoublie ».
David Géry

En écho : Retour de Chine et autres nuits noires, peintures de David Géry. Exposition du 7 au 13 juil I une heure avant et après le spectacle I Hôtellerie ouest I en libre accès avec le billet du spectacle

David Géry mène conjointement une carrière de metteur en scène de théâtre et de peintre. Au théâtre, d’Eschyle à Marivaux, en passant par Racine, de Xavier Durringer à Jon Fosse, en passant par Serge Valletti, il aime à se saisir des écritures les plus diverses pour tenter de faire résonner notre époque. L’adaptation d’oeuvres majeures de la littérature demeure son domaine de prédilection avec Laclos, Marguerite Duras, Ray Bradbury ou encore Herman Melville.

Andrea Kuchlewska est une jeune autrice new-yorkaise dont les pièces ont été produites et jouées dans le Off-Broadway et représentées à l’étranger. Human Fruit Bowl (Nu dans le bain) a reçu le Kreativni cena au Prague Fringe Festival en 2011 et le Overall Excellence Award, FringeNYC en 2013.

Production Le K Samka. En partenariat avec la Chartreuse-CNES. Avec le soutien de la Drac Île-de-France. Remerciements à Christian Debout pour sa précieuse aide scénographique.

Le projet a bénéficié de deux résidences de création à la Chartreuse, du 6 au 18 juin 2016, puis du 19 juin au 5 juillet 2017.

Le Géant des Beaux-Arts est partenaire du spectacle.