L'Église conventuelle

Innocent VI
L'église Saint-Jean-Baptiste puis Sainte-Marie fut édifiée par le pape Innocent VI pour les offices de chœur de la communauté. Son état actuel est assez éloigné de celui de 1356-1362. L'espace y était beaucoup plus réduit (trois travées) et suffisait aux douze pères et au chœur des frères. Le bâtiment se distinguait par sa très grande sobriété due à l'ordre des chartreux et à leur volonté propre d'austérité. Ce dépouillement est aussi celui de l'architecture gothique méridionale au moment même où le Palais des Papes d'Avignon devient somptueux.
 Tombeau Innocent VIGisant Innocent VI
Tombeau et gisant d'Innocent VI, pape avignonnais de 1352 à 1362. Il est à l'origine de l'établissement d'un monastère chartreux sur ses terres de Villeneuve (cf. l'histoire du bâtiment et l'ordre des chartreux).
Il voulut se faire enterrer dans le monastère, ce qui n'alla pas sans poser de problème. Alors que les pères et les frères chartreux sont enterrés à-même la terre avec pour seule marque une croix de bois sur un tertre, qui, quand elle tombe, libère la place pour un autre religieux, la présence du pape pouvait choquer par la richesse et la magnificence qu'elle apportait avec elle et par le fait aussi qu'on n'enterrait personne qui fût extérieur au monastère. Lutter contre le chef de la chrétienté parut impossible à l'ordre qui ne dit mot (ce fut une façon de dire son désaccord) et le pape se fit bâtir une chapelle.
Porte de l'églisePorte de l'église
La porte de l'église conventuelle réalisée d'après un dessin de François de Royers de la Valfenière
 Brèche de l'église
Le jubé vu depuis la brèche.
 
Le Jubé
En avant du JUBÉ, la première travée est affectée au chœur des convers.
L'édifice éventré a perdu son sanctuaire. La brèche, qui ouvre la vue sur le mont Andaon et le fort Saint-André, date du XIXe siècle alors que le monastère, laissé à l'abandon, servait de logement à ceux qui se l'appropriaient. C'est ainsi que le tombeau d'Innocent VI (cf. ci-dessous) fut transformé en clapier à lapins et l'on dit que le sanctuaire s'est effondré parce qu'un paysan se servait de la voûte pour y suspendre et y monter des charges.
ÉgliseVoûtes de l'église
Alors que le gothique septentrional privilégie les piliers, alors que les murs se percent pour laisser entrer la lumière des vitraux, ici le gothique méridional se caractérise par les murs pleins, la sobriété des voûtes, le contrôle de la lumière, les contreforts massifs. La sobriété de l’architecture renvoie à la méditation vers le for intérieur. Le lien à Dieu relève de l'intime.

 
L'UMR MAP (laboratoire du CNRS) a entrepris une campagne de numérisation et de rendu "3D" de la Chartreuse, et notamment de l'Église et des peintures qui y étaient exposées au temps des Pères chartreux. Vous pouvez visionner ici une première étape du travail accompli.