Interview

conception et mise en scène Nicolas Truong
 

collaboration artistique et interprétation Nicolas Bouchaud
et Judith Henry
dramaturgie Thomas Pondevie
scénographie et costumes Élise Capdenat
lumière Philippe Berthomé

C’est le genre journalistique le plus prisé, l’exercice médiatique le plus usité, le mode éditorial le plus célèbre. C’est un genre qui les comporte tous. L’interview est une mise en scène, une piste de danse, un théâtre où se joue la confrontation de deux subjectivités.

 

Après Projet Luciole, voyage dans la pensée critique et philosophique contemporaine dont j’observe par passion et profession les contours depuis vingt-cinq ans, Interview est également une façon de partir de mon expérience et de mettre en scène une partie de ma propre pratique : celle d’un journalisme d’idées qui ne cesse d’utiliser cette figure imposée du métier, cet art de l’accouchement des pensées. Inépuisable matière à situations de jeu, l’interview s’impose assurément comme une mise en scène de la parole qui appelle le plateau.
À partir de nombreuses interviews d’intervieweurs, le fil scénique de la pièce consiste à figurer le passage du langage codifié de l’interview mainstream à celui de la parole singulière des entretiens au sein desquels des moments de vérité adviennent ; passer du conformisme du genre à l’exception de l’événement (de pensée, de révélations, etc.), celle qui déborde de son cadre, l’interview-fleuve en somme qui, à l’image du dernier entretien de Pier Paolo Pasolini, intitulé «
Nous sommes tous en dangers » (La Stampa, 1er novembre 1975), prend un tour poétique et métaphysique au détour d’une conversation politique.

Il s’agira bien sûr, à travers ce déroulé, de mettre en scène les différentes figures de l’interview. De jouer avec, et de voir ce que l’interview fait au jeu : entretiens célèbres appréhendés du seul point de vue de l’intervieweur ; montage qui tronque un entretien ; intervieweur finalement questionné par l’interviewé, pure gestuelle de dialogues, etc. Mais aussi de dessiner un portrait de l’intervieweur. Et de raconter une histoire, de composer un récit, celui de l’acheminement vers la parole qui aboutit à l’urgence et à l’éloge du silence dans le monde du bavardage généralisé. Nicolas Truong

 

Nicolas Truong, responsable des pages Idées-Débats du journal Le Monde, est un fin connaisseur du mouvement des idées contemporaines. Arpenteur éclairé de la pensée philosophique des XXe et XXIe siècles, c’est à ce titre qu’il organise le Théâtre des idées au Festival d’Avignon entre 2004 et 2013 puis qu’il participe aux Ateliers de la pensée depuis 2014. De ces rendez-vous naîtront plusieurs publications comme Résistances intellectuelles (L’Aube, 2013) ou Éloge du théâtre écrit avec Alain Badiou (Flammarion, 2016). S’interrogeant sur la relation entre la scène et les idées, il crée en 2003 La Vie sur Terre, adaptation théâtrale de textes issus de la pensée critique. Depuis, il tente de faire vivre un théâtre philosophique, savant et ludique, qui vise à « faire advenir des émotions de pensée ». C’est ainsi qu’est né le Projet Luciole, présenté en 2013 au Festival d’Avignon, en collaboration avec Judith Henry et Nicolas Bouchaud qui construisent avec lui son projet Interview.

Production MC93 - Maison de la Culture de la Seine-Saint-Denis. Coproduction Théâtre des idées, Théâtre du Rond-Point - Paris, Théâtre national de Strasbourg. Avec l’aide du Princeton Festival, du Monfort théâtre - Paris et du Théâtre Paris-Villette.