25 ans de la Maison Antoine-Vitez

centre international de la traduction théâtrale

Une programmation La Chartreuse / Maison Antoine-Vitez sur proposition de Laurent Muhleisen et Christine Schmitt, avec le soutien de l’École supérieure d’art dramatique du Théâtre National de Strasbourg pour les lectures des textes de Dimìtris Dimitriàdis et Angélica Liddell et de la Compagnie Studio Libre (Jean-Pierre Vincent), de Face à Face, Paroles d’Italie pour les scènes de France, pour la lecture du texte de Davide Carnevali.

Le programme

Samedi 16 juillet
11H15

> Dévastation
de Dimìtris Dimitriàdis
Éditions Espaces 34, 2016, traduit du grec moderne par Michel Volkovitch
mise en lecture Éric Ruf

Les revoilà : Agamemnon, Clytemnestre, Égisthe, Cassandre, Électre, Iphigénie, Oreste. Ils dormaient. Ils se réveillent et entrent en scène un par un. Ils vont devoir rejouer leur histoire une fois de plus, au théâtre, dansquelques instants. Vont-ils le faire ? Ils s’affrontent violemment…

avec les élèves-comédiens du Groupe 43 (2e année) de l’École supérieure d’art dramatique du Théâtre National de Strasbourg : Quentin Barbosa, Genséric Coléno-Demeulenaere, Camille Dagen, Marianne Deshayes, Paul Gaillard, Yannick Gonzalez, Roberto Jean, Pauline Lefebvre-Haudepin, Déa Liane, Zacharie Lorent, Mathilde Mennetrier, Hélène Morelli
 

Dimìtris Dimitriàdis © Kostas MitropoulosÉric Ruf © Brigitte EnguerandMichel Volkovitch © Michel Volkovitch

> Dévastation
de Dimìtris Dimitriàdis
Éditions Espaces 34, 2016, traduit du grec moderne par Michel Volkovitch
mise en lecture Éric Ruf

Les revoilà : Agamemnon, Clytemnestre, Égisthe, Cassandre, Électre, Iphigénie, Oreste. Ils dormaient. Ils se réveillent et entrent en scène un par un. Ils vont devoir rejouer leur histoire une fois de plus, au théâtre, dansquelques instants. Vont-ils le faire ? Ils s’affrontent violemment…

avec les élèves-comédiens du Groupe 43 (2e année) de l’École supérieure d’art dramatique du Théâtre National de Strasbourg : Quentin Barbosa, Genséric Coléno-Demeulenaere, Camille Dagen, Marianne Deshayes, Paul Gaillard, Yannick Gonzalez, Roberto Jean, Pauline Lefebvre-Haudepin, Déa Liane, Zacharie Lorent, Mathilde Mennetrier, Hélène Morelli
 

Dimìtris Dimitriàdis © Kostas MitropoulosÉric Ruf © Brigitte EnguerandMichel Volkovitch © Michel Volkovitch

Samedi 16 juillet
17H30

> Chien mort dans un pressing : Les Forts
d’Angélica Liddell
traduit de l’espagnol par Christilla Vasserot
mise en lecture Stanislas Nordey

Incompatibilité et sécurité sont devenues les deux notions fondatrices de l’ordre social dans lequel évoluent les personnages de cette pièce. Ces derniers contribuent à bâtir l’allégorie d’un monde où l’autre est souvent perçu comme l’ennemi à abattre. La civilisation s’est fixée la tâche d’éliminer la barbarie, le citoyen doit se préserver de l’ennemi.

avec les élèves-comédiens du Groupe 43 (2e année) de l’École supérieure d’art dramatique du Théâtre National de Strasbourg : Quentin Barbosa, Genséric Coléno-Demeulenaere, Camille Dagen, Marianne Deshayes, Paul Gaillard, Yannick Gonzalez, Roberto Jean, Pauline Lefebvre-Haudepin, Déa Liane, Zacharie Lorent, Mathilde Mennetrier, Hélène Morelli
 

Angélica Liddell © DRChristilla Vasserot © DRStanislas Nordey © Jean-Louis Fernandez

> Chien mort dans un pressing : Les Forts
d’Angélica Liddell
traduit de l’espagnol par Christilla Vasserot
mise en lecture Stanislas Nordey

Incompatibilité et sécurité sont devenues les deux notions fondatrices de l’ordre social dans lequel évoluent les personnages de cette pièce. Ces derniers contribuent à bâtir l’allégorie d’un monde où l’autre est souvent perçu comme l’ennemi à abattre. La civilisation s’est fixée la tâche d’éliminer la barbarie, le citoyen doit se préserver de l’ennemi.

avec les élèves-comédiens du Groupe 43 (2e année) de l’École supérieure d’art dramatique du Théâtre National de Strasbourg : Quentin Barbosa, Genséric Coléno-Demeulenaere, Camille Dagen, Marianne Deshayes, Paul Gaillard, Yannick Gonzalez, Roberto Jean, Pauline Lefebvre-Haudepin, Déa Liane, Zacharie Lorent, Mathilde Mennetrier, Hélène Morelli
 

Angélica Liddell © DRChristilla Vasserot © DRStanislas Nordey © Jean-Louis Fernandez

Dimanche 17 juillet
11H15

> Clouée (au sol)
de George Brant
traduit de l’anglais (États-Unis) par Dominique Hollier
mise en lecture Marie Rémond
avec Marie Rémond

Une pilote de chasse dans l’US Air Force lâche les commandes le temps de faire unenfant. Les mois passent et l’appel du ciel se  fait de plus en plus irrésistible. Mais quand elle se présente pour reprendre le service, c’est un nouvel appareil qu’on lui confie…désormais
c’est un drone qu’elle doit piloter.

L’auteur est représenté par MCR Marie-Céline Renauld dans les pays francophones en accord avec The Gersh Agency, New York. Avec l’aimable autorisation de Ludovic Michel et du Théâtre Les Déchargeurs, Paris.
Création Théâtre Les Déchargeurs, du 4 octobre au 26 novembre 2016, dans une mise en scène de Gilles David, avec Pauline Bayle.

 

George Brant © Mark TurekDominique Hollier © Bruno PerroudMarie Rémond © Carlotta Forsberg

> Clouée (au sol)
de George Brant
traduit de l’anglais (États-Unis) par Dominique Hollier
mise en lecture Marie Rémond
avec Marie Rémond

Une pilote de chasse dans l’US Air Force lâche les commandes le temps de faire unenfant. Les mois passent et l’appel du ciel se  fait de plus en plus irrésistible. Mais quand elle se présente pour reprendre le service, c’est un nouvel appareil qu’on lui confie…désormais
c’est un drone qu’elle doit piloter.

L’auteur est représenté par MCR Marie-Céline Renauld dans les pays francophones en accord avec The Gersh Agency, New York. Avec l’aimable autorisation de Ludovic Michel et du Théâtre Les Déchargeurs, Paris.
Création Théâtre Les Déchargeurs, du 4 octobre au 26 novembre 2016, dans une mise en scène de Gilles David, avec Pauline Bayle.

 

George Brant © Mark TurekDominique Hollier © Bruno PerroudMarie Rémond © Carlotta Forsberg

Dimanche 17 juillet
17H30

> Portrait d’une femme arabe qui regarde la mer
de Davide Carnevali
Éditions Actes Sud-Papiers, 2016 traduit de l’italien par Caroline Michel
mise en lecture Jean-Pierre Vincent
avec Loïc Corbery, comédien sociétaire de la Comédie-Française, Boutaïna El Fekkak, Ismaël Tifouche Nieto et Serhan Zennag Aouni dans le rôle de l’enfant

Au bord de la mer, un groupe de femmes marche, retournant vers la ville. Derrière elles, un homme européen les suit et s’approche de l’une d’elles. L’homme et la femme vont rapidement se revoir et se rapprocher. Mais elle est arabe et lui européen.
Leurs attentes ne sont pas les mêmes.
 

Davide Carnevali © Pino MontisciCaroline Michel © Nicolas NovaJean-Pierre Vincent © DR

> Portrait d’une femme arabe qui regarde la mer
de Davide Carnevali
Éditions Actes Sud-Papiers, 2016 traduit de l’italien par Caroline Michel
mise en lecture Jean-Pierre Vincent
avec Loïc Corbery, comédien sociétaire de la Comédie-Française, Boutaïna El Fekkak, Ismaël Tifouche Nieto et Serhan Zennag Aouni dans le rôle de l’enfant

Au bord de la mer, un groupe de femmes marche, retournant vers la ville. Derrière elles, un homme européen les suit et s’approche de l’une d’elles. L’homme et la femme vont rapidement se revoir et se rapprocher. Mais elle est arabe et lui européen.
Leurs attentes ne sont pas les mêmes.
 

Davide Carnevali © Pino MontisciCaroline Michel © Nicolas NovaJean-Pierre Vincent © DR