TOTEM(s) L’Académie - Rencontres d'été 2018

Le programme

Vendredi 6 juillet - Dimanche 8 juillet

SÉANCE DE 20H

▪ Le Doux Monstre d’Élise
GRAND CLOÎTRE | DURÉE 20 MIN

autrice Catherine Verlaguet
compositeur Nuno da Rocha
avec Aurélie Turlet
Alain Iltis
(baryton)
Eduarda Melo (soprano)
Chef d'orchestre et six musiciens de l'ensemble AskoISchönberg (violon, violoncelle, guitare électrique, clarinette, trombone, percussion)

Tout public à partir de 7 ans

Grandir, c’est adopter les monstres, en soi. Élise est une petite fille qui n’a peur de rien, et surtout pas des monstres. Ogour est un monstre qui a peur de tout et surtout des enfants. Dans la maison d’Élise, c’est bruyant. Le bruit de ses parents l’empêche de rêver. Alors Élise fugue et tombe… dans le monde des monstres ! Élise et Ogour s’apprivoisent jusqu’à s’adopter. Depuis, Élise passe de très bonnes nuits. Le bruit de ses parents, elle ne l’entend plus, elle a d’autres monstres à fouetter.

 

▪ Retour à l’effacement
ÉGLISE | DURÉE 10 MIN

auteur Kevin Keiss
compositeur Antoine Fachard
avec Élise Vigier et Juliette Savary
Alain Iltis
(baryton)
Eduarda Melo et Raphaèle Andrieu (sopranos)
sept instruments et Antoine Fachard (bouzouki)

Coûte que coûte, une mère et sa fille tentent de conserver le domaine agricole familial. La mère pour le donner à sa fille. La fille pour honorer la mémoire de son père. La pièce se donne à voir comme une pastorale de notre temps. Une pastorale dégradée, bouleversée par les enjeux écologiques. À la façon d’un castelet, elle pose la question de la puissance du legs et de l’attachement à la terre. Mais elle s’interroge aussi sur la façon dont se réécrivent les relations après un deuil. L’histoire dont on hérite, sans trop savoir comment la porter.

 

Incanta
ÉGLISE | DURÉE 10 MIN

autrice Douna Loup
compositrice Justina Repečkaitė
avec Aurélie Turlet
Eduarda Melo
(soprano)
avec les musiciens de l'ensemble AskoISchönberg

Les incantations peuvent-elles guérir ? Les sons, les vibrations peuvent-ils être des remèdes ? Après un AVC qui a bouleversé son cerveau, une femme se réveille. Sa langue est comme altérée, modifiée, la forêt du langage est devenue une jungle inextricable. Une traductrice lui sert d’interprète et ensemble, elles avancent à tâtons. C’est en faisant appel au pouvoir ancestral des mots, à la force des incantations mystérieuses et répétitives qu’un chemin de guérison se trace. Balisant au passage l’histoire des mots magiques auxquels les peuples ont fait appel face aux dangers, parcourant le feu de la chasse aux sorcières et les codes des chants secrets, Incanta est l’exploration d’une forêt de sens et de sons.

 

 

SÉANCE DE 21H30

▪ L’Enfant
DÉAMBULATION : CHAPELLE, ÉGLISE, JARDIN DU PROCUREUR | DURÉE 20 MIN

auteur Clément Bondu
compositeurs Jamie Man, Nuno da Rocha
avec Solal Forte
Alain Iltis
(baryton)
Eduarda Melo et Raphaèle Andrieu (sopranos)
avec les musiciens de l'ensemble AskoISchönberg

C’est l’histoire du voyage fantasmatique d’un enfant à travers la nuit. Au commencement, l’enfant apparaît dans une Babel contemporaine. Bruits de la guerre, visions de l’enfer, la beauté et l’horreur êlées. Une Sirène chante. Bientôt la nuit s’épaissit. Au cœur de ce Royaume, dans la laideur admise d’un vaste no man’s land fait de parkings, d’autoroutes, de lotissements, l’enfant rencontre un Homme, puis s’enfuit. La nuit s’éclaire. L’enfant est désormais dans la forêt profonde. Il s’est perdu. Les bruissements des feuilles, les frondaisons des arbres dans la lumière d’été lui offrent l’image ambiguë du Paradis, dans la pleine confusion du monde. C’est alors, au seuil d’un plus long voyage, que l’enfant se met à parler.

 

Périphérique Intérieur
JARDIN DU PROCUREUR | DURÉE 20 MIN

autrice Gwendoline Soublin
compositeur Wilbert Bulsink
Guilhem Terrail
(contre ténor)
Raphaèle Andrieu (soprano)
sept instruments

Bienvenue dans la vie de Bahia Azouz, employée modèle chez Amazon ! Bienvenue dans une vie saisie à travers le seul prisme des nouvelles technologies. Notifications Facebook, SMS publicitaires, matchs sur Tinder, les écrans de Bahia nous racontent son quotidien, fait du bruit des applications et de la fureur des algorithmes. Jusqu’au glitch imminent, seul erreur-système capable de redonner du cœur aux machines et aux êtres vivants ? Car que devient notre humanité dans cet univers mathématique et virtuel et comment reprendre le flux de nos vies, en acceptant d’y imposer nos propres cadences et nos propres drames – aussi ?

 

SÉANCE DE 22H30

Géante Rouge
GRAND CLOÎTRE | DURÉE 20 MIN

autrice Gwendoline Soublin
compositeur et acousmaticien Julien Guillamat
avec Clément bondu
Guilhem Terrail
(contre ténor)
Eduarda Melo (comédien)
sept instruments amplifiés

« Au recommencement il n’y avait rien. Rien que des terres calcinées. Et le soleil cuisant n’en finissait plus de rougir. Alors pour se protéger, les hommes accouchèrent de cités froides et ils se cachèrent dedans. » Imaginons un soleil infernal. Imaginons un éleveur solitaire qui refuse de quitter ses terres pour aller vivre à l’abri sous cloche climatisée. Appelons-le Icare. Imaginons que cet homme ordinaire s’oppose à un gouvernement faussement démocratique. Et qu’il suffise d’un seul geste, d’une seule goutte d’essence, pour que s’embrasent les feux médiatiques... Imaginons qu’Icare devienne une figure héroïque, bien malgré lui. Imaginons une parabole qui raconterait la fin d’un monde et le début d’un autre, où la postvérité aurait des allures de texte sacré.

 

 

Dimanche 8 juillet 16H RENCONTRE

Autour D’Ogres
SALLE ROLLIER

auteur Yann Verburgh
compositeur Šimon Voseček

Ce septième projet va être créé en production déléguée avec l’Opéra d’Avignon, en partenariat avec la Chartreuse. Ogres a été créée à la Chartreuse dans sa version théâtrale en janvier 2017 dans une mise en scène d’Eugen Jebeleanu et une coproduction de la FATP.

Un voyage au coeur de l’homophobie aujourd’hui dans le monde. Un état des lieux d’une discrimination qui exclut socialement, qui tue directement ou indirectement. Au milieu de l’horreur, de la torture et de l’incohérence, sous la croûte des plaies, ce qui n’est jamais éradiqué, tué ou étouffé, c’est l’amour – celui d’Ehsan et d’Ali, condamnés à mort en Iran – c’est l’espoir – celui de Tara, jeune Ougandaise en procédure de demande d’asile aux Pays-Bas – c’est le courage – celui de Luka, lycéen russe de la ville de Sotchi.

 

 

 

SÉANCE DE 20H

▪ Le Doux Monstre d’Élise
GRAND CLOÎTRE | DURÉE 20 MIN

autrice Catherine Verlaguet
compositeur Nuno da Rocha
avec Aurélie Turlet
Alain Iltis
(baryton)
Eduarda Melo (soprano)
Chef d'orchestre et six musiciens de l'ensemble AskoISchönberg (violon, violoncelle, guitare électrique, clarinette, trombone, percussion)

Tout public à partir de 7 ans

Grandir, c’est adopter les monstres, en soi. Élise est une petite fille qui n’a peur de rien, et surtout pas des monstres. Ogour est un monstre qui a peur de tout et surtout des enfants. Dans la maison d’Élise, c’est bruyant. Le bruit de ses parents l’empêche de rêver. Alors Élise fugue et tombe… dans le monde des monstres ! Élise et Ogour s’apprivoisent jusqu’à s’adopter. Depuis, Élise passe de très bonnes nuits. Le bruit de ses parents, elle ne l’entend plus, elle a d’autres monstres à fouetter.

 

▪ Retour à l’effacement
ÉGLISE | DURÉE 10 MIN

auteur Kevin Keiss
compositeur Antoine Fachard
avec Élise Vigier et Juliette Savary
Alain Iltis
(baryton)
Eduarda Melo et Raphaèle Andrieu (sopranos)
sept instruments et Antoine Fachard (bouzouki)

Coûte que coûte, une mère et sa fille tentent de conserver le domaine agricole familial. La mère pour le donner à sa fille. La fille pour honorer la mémoire de son père. La pièce se donne à voir comme une pastorale de notre temps. Une pastorale dégradée, bouleversée par les enjeux écologiques. À la façon d’un castelet, elle pose la question de la puissance du legs et de l’attachement à la terre. Mais elle s’interroge aussi sur la façon dont se réécrivent les relations après un deuil. L’histoire dont on hérite, sans trop savoir comment la porter.

 

Incanta
ÉGLISE | DURÉE 10 MIN

autrice Douna Loup
compositrice Justina Repečkaitė
avec Aurélie Turlet
Eduarda Melo
(soprano)
avec les musiciens de l'ensemble AskoISchönberg

Les incantations peuvent-elles guérir ? Les sons, les vibrations peuvent-ils être des remèdes ? Après un AVC qui a bouleversé son cerveau, une femme se réveille. Sa langue est comme altérée, modifiée, la forêt du langage est devenue une jungle inextricable. Une traductrice lui sert d’interprète et ensemble, elles avancent à tâtons. C’est en faisant appel au pouvoir ancestral des mots, à la force des incantations mystérieuses et répétitives qu’un chemin de guérison se trace. Balisant au passage l’histoire des mots magiques auxquels les peuples ont fait appel face aux dangers, parcourant le feu de la chasse aux sorcières et les codes des chants secrets, Incanta est l’exploration d’une forêt de sens et de sons.

 

 

SÉANCE DE 21H30

▪ L’Enfant
DÉAMBULATION : CHAPELLE, ÉGLISE, JARDIN DU PROCUREUR | DURÉE 20 MIN

auteur Clément Bondu
compositeurs Jamie Man, Nuno da Rocha
avec Solal Forte
Alain Iltis
(baryton)
Eduarda Melo et Raphaèle Andrieu (sopranos)
avec les musiciens de l'ensemble AskoISchönberg

C’est l’histoire du voyage fantasmatique d’un enfant à travers la nuit. Au commencement, l’enfant apparaît dans une Babel contemporaine. Bruits de la guerre, visions de l’enfer, la beauté et l’horreur êlées. Une Sirène chante. Bientôt la nuit s’épaissit. Au cœur de ce Royaume, dans la laideur admise d’un vaste no man’s land fait de parkings, d’autoroutes, de lotissements, l’enfant rencontre un Homme, puis s’enfuit. La nuit s’éclaire. L’enfant est désormais dans la forêt profonde. Il s’est perdu. Les bruissements des feuilles, les frondaisons des arbres dans la lumière d’été lui offrent l’image ambiguë du Paradis, dans la pleine confusion du monde. C’est alors, au seuil d’un plus long voyage, que l’enfant se met à parler.

 

Périphérique Intérieur
JARDIN DU PROCUREUR | DURÉE 20 MIN

autrice Gwendoline Soublin
compositeur Wilbert Bulsink
Guilhem Terrail
(contre ténor)
Raphaèle Andrieu (soprano)
sept instruments

Bienvenue dans la vie de Bahia Azouz, employée modèle chez Amazon ! Bienvenue dans une vie saisie à travers le seul prisme des nouvelles technologies. Notifications Facebook, SMS publicitaires, matchs sur Tinder, les écrans de Bahia nous racontent son quotidien, fait du bruit des applications et de la fureur des algorithmes. Jusqu’au glitch imminent, seul erreur-système capable de redonner du cœur aux machines et aux êtres vivants ? Car que devient notre humanité dans cet univers mathématique et virtuel et comment reprendre le flux de nos vies, en acceptant d’y imposer nos propres cadences et nos propres drames – aussi ?

 

SÉANCE DE 22H30

Géante Rouge
GRAND CLOÎTRE | DURÉE 20 MIN

autrice Gwendoline Soublin
compositeur et acousmaticien Julien Guillamat
avec Clément bondu
Guilhem Terrail
(contre ténor)
Eduarda Melo (comédien)
sept instruments amplifiés

« Au recommencement il n’y avait rien. Rien que des terres calcinées. Et le soleil cuisant n’en finissait plus de rougir. Alors pour se protéger, les hommes accouchèrent de cités froides et ils se cachèrent dedans. » Imaginons un soleil infernal. Imaginons un éleveur solitaire qui refuse de quitter ses terres pour aller vivre à l’abri sous cloche climatisée. Appelons-le Icare. Imaginons que cet homme ordinaire s’oppose à un gouvernement faussement démocratique. Et qu’il suffise d’un seul geste, d’une seule goutte d’essence, pour que s’embrasent les feux médiatiques... Imaginons qu’Icare devienne une figure héroïque, bien malgré lui. Imaginons une parabole qui raconterait la fin d’un monde et le début d’un autre, où la postvérité aurait des allures de texte sacré.

 

 

Dimanche 8 juillet 16H RENCONTRE

Autour D’Ogres
SALLE ROLLIER

auteur Yann Verburgh
compositeur Šimon Voseček

Ce septième projet va être créé en production déléguée avec l’Opéra d’Avignon, en partenariat avec la Chartreuse. Ogres a été créée à la Chartreuse dans sa version théâtrale en janvier 2017 dans une mise en scène d’Eugen Jebeleanu et une coproduction de la FATP.

Un voyage au coeur de l’homophobie aujourd’hui dans le monde. Un état des lieux d’une discrimination qui exclut socialement, qui tue directement ou indirectement. Au milieu de l’horreur, de la torture et de l’incohérence, sous la croûte des plaies, ce qui n’est jamais éradiqué, tué ou étouffé, c’est l’amour – celui d’Ehsan et d’Ali, condamnés à mort en Iran – c’est l’espoir – celui de Tara, jeune Ougandaise en procédure de demande d’asile aux Pays-Bas – c’est le courage – celui de Luka, lycéen russe de la ville de Sotchi.

 

 

 

  • TOTEM(s) mai 2017 © Alex Nollet/La Chartreuse
  • Catherine Verlaguet © Stéphanie Dantel
  • Roland Auzet © Nandit Desai
  • Nuno da Rocha © Pedro Sadio
  • Kevin Keiss ©  Jean-Louis Fernandez
  • Antoine Fachard © DR
  • Douna Loup © Elisa Larvego
  • Justina Repečkaitė © Dan Spigelman
  • Clément Bondu © Matthieu Edet
  • Jamie Man © Jozef Pall
  • Gwendoline Soublin © Julien Gouiric
  • Wilbert Bulsink © Sarah Wijzenbeek
  • Julien Guillamat © Thierry T
  • Yann Verburgh © Ruth Borgfjord
  • Yann Verburgh © Ruth Borgfjord

Théâtre Opéra Texte et Écriture Musicale pour le spectacle

Académie pour de nouvelles écritures - 2e édition (2017-2018)

directeur artistique Roland Auzet

compositeurs/compositrices
Wilbert Bulsink, Nuno da Rocha, Antoine Fachard, Julien Guillamat, Jamie Man, Justina Repečkaitė, Šimon Voseček

auteurs/autrices
Clément Bondu, Kevin Keiss, Douna Loup, Gwendoline Soublin, Yann Verburgh, Catherine Verlaguet

musiciens de l’ensemble AskoISchönberg - dirigés par Joey Marijs
David Bordeleau
(violoncelle), Wiek Hijmans (guitare électrique), Koen Kaptijn (trombone), Marijke van Kooten (violon), Quirijn van Regteren Altena (contrebasse), Noè Rodrigo Gisbert (percussions), Anna Voor de Wind (clarinette)

chanteurs-interprètes
Raphaèle Andrieu et Eduarda Melo (soprani), Alain Iltis (baryton), Guilhem Terrail (contre-ténor)

comédiens
Clément Bondu, Solal Forte, Juliette Savary, Aurélie Turlet, Élise Vigier

mixage pour Géante Rouge
Julien Guillamat

bouzouki pour Retour à l’effacement
Antoine Fachard
 

Axé sur la recherche et les écritures de l’opéra et du théâtre musical, TOTEM(s) s’inscrit dans la vocation du Centre national des écritures du spectacle. Ce projet est né en 2014 d’une volonté conjointe de Catherine Dan et de Roland Auzet, compositeur et directeur artistique de la compagnie Act-Opus, de mettre en place une Académie de recherche et de création, accueillant jeunes auteurs et compositeurs européens. La première édition a eu lieu en 2015/2016 et a été finalisée dans le cadre des 43es Rencontres d’été de la Chartreuse, en juillet 2016. Partant d’un constat, celui de la difficulté pour les équipes artistiques de parvenir à monter des productions dans le champ de la musique d’aujourd’hui et du théâtre musical, due principalement à la rareté des lieux de rencontre et de travail entre auteurs, compositeurs et porteurs de projets, TOTEM(s) s’est donné pour objectif principal de permettre à de jeunes auteurs et à des compositeurs francophones de coopérer afin d’imaginer, concevoir et produire la mise en espace d’une réalisation lyrique, d’opéra ou de théâtre musical. L’Académie 2017/2018 a commencé par une première session en mai 2017 où se sont rencontrés pour la première fois sept jeunes auteurs et sept compositeurs. Ils se sont constitués, à l’issue de ces rencontres, en binôme auteur-compositeur et ont présenté des projets de création qui ont été soumis à un jury de professionnels de scènes théâtrales et musicales. Ces projets ont été accompagnés lors d’ateliers de recherche à la Chartreuse en octobre 2017 et avril 2018 et sont aujourd’hui présentés chaque soir sous forme de maquettes déjà très écrites mais sans mise en scène, dans un format court et interprétés par les musiciens de l’ensemble AskoISchönberg d’Amsterdam, des interprètes chanteurs et des acteurs. Le septième projet, Ogres, une adaptation de la pièce pour un opéra de poche, est présenté dans le cadre d’une rencontre professionnelle de production.

 

 

Tous les projets sont issus de l’Académie TOTEM(s) 2017/2018 et ont été imaginés et travaillés en résidence à la Chartreuse.

TOTEM(s) est organisé et produit par la Chartreuse-CNES, en partenariat avec Roland Auzet (compagnie Act-Opus, Lyon). Avec la collaboration de l’ensemble AskoISchönberg. TOTEM(s) bénéficie du mécénat de la Fondation Orange et de Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture, du Fonds de dotation de la Chartreuse et du soutien de la SACD, d’ARTCENA, de la DGCA (aide à la structuration - projet européen). AskoISchönberg est soutenu par le Performing Arts Fund NL et la Ville d'Amsterdam.

                     

 

Le jury TOTEM(s) : Mathieu Bauer - Directeur du Nouveau Théâtre de Montreuil- Centre dramatique national, Stéphane Boitel - Programmateur artistique/Théâtre Garonne-Scène européenne, Toulouse, Marianne Clévy - Directrice d’Arts 276 en Normandie-Festival Terres de paroles, Pierre Guiral - Directeur de l’Opéra Grand Avignon, Yannick Marzin - Directeur des Scènes nationales de Belfort et du Pays de Montbéliard, Wilfried Wendling - Directeur de la Muse en Circuit-Centre national de création musicale.

TOTEM(s) l’équipe : direction générale Catherine Dan, directeur artistique Roland Auzet, responsable du développement Elizabeth Demidoff-Avelot Hope commuication Genève, responsables presse Olivier Saksik, Delphine Menjaud / Elektronlibre, assistant mise en scène Victor Auzet, production d’AskoISchönberg Ymkje Koopal, gestion générale du projet l’équipe de la Chartreuse.

Partenaire de TOTEM(s) depuis 2016, AskoISchönberg est un ensemble de musique contemporaine qui s’attache autant à présenter de grandes œuvres musicales du XXe et XXIe siècle qu’à accompagner des œuvres inédites et des nouvelles créations de jeunes compositeurs.