Marc-Antoine Cyr

Gens du pays

Gens du pays est une exploration théâtrale de la notion d’identité en France, à travers les yeux d’un adolescent, écrite par un exilé.

Regardez mon visage. On ne dirait pas comme ça, mais je ne suis pas un vrai Français. La preuve est écrite sur une carte, que je garde rangée dans ma poche. La preuve se reconnaît dans les échappées de mon accent, quand ma langue tourne et que j’oublie de faire attention. Sur ma route d’exilé, j’ai rencontré d’autres visages. Des yeux, des bouches, des corps bigarrés. Beaucoup de faux Français, et quelques-uns, des vrais. Je ne fais pas toujours bien la différence entre les deux. Mais je sais de manière entêtante que, vrais ou pas, nous dessinons toutes et tous ensemble le visage de la France de maintenant. Sans cette identité commune, plurielle, sans les gens qui la font, il resterait quoi d’un pays ? La route que je trace pour mon personnage, Martin Martin, est une tentative de question.

Québécois d’origine, Marc-Antoine Cyr vit désormais à Paris. Il signe une quinzaine de textes dramatiques, tant pour le grand public que pour les enfants. Plusieurs de ses textes sont créés à la scène, dont Je voudrais crever, Fratrie, Les Soleils pâles, Prends soin (take care), Doe, Les paratonnerres et Je reviendrai de nuit te parler dans les herbes.

Il est édité chez Quartett, Lansman et Théâtrales et a été soutenu à plusieurs reprises par le Centre national du Théâtre. Il est cofondateur du club d’auteurs ACMÉ - Appuyés Contre un Mur qui s’Écroule avec Aurianne Abécassis, Solenn Denis, Jérémie Fabre et Clémence Weill, et codirecteur artistique du festival du Jamais Lu Paris.

Bourse du Centre national du livre. Avec le soutien de la Chartreuse-CNES.