Suzanne Lebeau - conférence Écrire pour les jeunes publics

  • Suzanne Lebeau © François-Xavier Gaudreault

UN JOUR, UN AUTEUR

Écrire pour les jeunes publics : une conquête de la liberté

conférence de Suzanne Lebeau / Québec

Dramaturges Éditeurs, juin 2019

Suzanne Lebeau revient sur son expérience d’autrice qui a choisi le jeune public. Elle observe les changements dans son écriture dus au mouvement en deux temps développé au fil des ans. D’abord, la fréquentation régulière des enfants qu’elle écoutait avant de se mettre à écrire et jusqu’après les premières représentations. Puis le passage solitaire, l’intériorisation des mots reçus jusqu’à ce qu’ils fassent partie de son imaginaire et qu’elle écrive librement le monde qui la bouleverse dans sa langue, son souffle.
 

Suzanne Lebeau se destine d’abord à une carrière d’actrice. Mais après avoir fondé le Carrousel avec Gervais Gaudreault en 1975, elle délaisse peu à peu l’interprétation pour se consacrer exclusivement à l’écriture. Aujourd’hui, l’autrice a vingt-sept pièces originales, trois adaptations et plusieurs traductions à son actif et est reconnue internationalement comme l’un des chefs de file de la dramaturgie pour jeunes publics. Elle compte parmi les auteurs québécois les plus joués à travers le monde, avec plus de cent cinquante productions répertoriées sur tous les continents. Ses œuvres sont publiées de par le monde et traduites en vingt-quatre langues : notamment Une lune entre deux maisons, la première pièce canadienne écrite spécifiquement pour la petite enfance, L’Ogrelet et Le bruit des os qui craquent, traduites respectivement en six, treize et dix langues. Pédagogue d'expérience, l’auteure a enseigné l’écriture pour jeunes publics à l’École nationale de théâtre du Canada pendant treize ans et elle agit comme conseillère auprès des jeunes auteurs d’ici et d’ailleurs, contribuant ainsi à l’émergence de nouvelles écritures.

La contribution exceptionnelle de Suzanne Lebeau à l’épanouissement de la dramaturgie pour jeunes publics lui a valu de nombreux prix et distinctions, dont le Prix littéraire du Gouverneur général 2009, catégorie Théâtre, le Prix Sony Labou Tansi des lycéens 2009 et le Prix des Journées de Lyon des auteurs de théâtre 2007 pour Le bruit des os qui craquent, une pièce créée par le Carrousel et le Théâtre d’Aujourd’hui en 2009 et de nouveau portée à la scène par la Comédie-Française en 2010. Dès 1998, l’Assemblée internationale des parlementaires de langue française lui décerne le grade de Chevalier de l’Ordre de la Pléiade pour l’ensemble de son œuvre et en 2010, le gouvernement du Québec lui décerne le prix Athanase-David, la plus prestigieuse récompense de carrière remise à un écrivain québécois. Elle reçoit en 2012 le prix hommage de CINARS et en 2013 celui de RIDEAU ainsi que le Prix Gascon-Thomas décerné par l'École nationale de théâtre du Canada pour son apport exceptionnel à l'épanouissement du théâtre au Canada. En 2015, elle reçoit une bourse de carrière du Conseil des arts et des lettres du Québec soutenant la démarche d’un artiste reconnu pour son apport exceptionnel à son art. Son plus récent texte, Chaîne de montage, était en nomination pour le Grand Prix de littérature dramatique 2015. En 2016, elle s’est vue décerner la plus haute distinction accordée dans le domaine des arts au Canada, le Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle : Prix de la réalisation artistique – catégorie Théâtre; et elle a été nommée au grade de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres de la République française. En 2017, elle reçoit le Prix « ASSITEJ Inspirational Playwrights ».

Suzanne Lebeau, figure incontournable du théâtre jeune public, est publiée en France par Théâtrales Jeunesse.