Vers un réseau social sonore du monument et des activités artistiques

L'audioguide 2.0

L'audioguide 2.0©Alex Nollet-La ChartreuseComment le visiteur perçoit-il la Chartreuse ? Quels chemins de traverse - intime, culturel, historique, artistique, sensible - emprunte-t-il pour découvrir le monument ? Par quel moyen mettre en résonance, en friction, en partage la multiplicité de ces lectures
personnelles pour enrichir la compréhension du lieu ?
La Chartreuse n’a cessé de mettre en oeuvre au fil des ans des dynamiques patrimoniales et artistiques en lien avec son public.
Son originalité féconde - lieu emblématique d’un passé prestigieux, parfois encore à révéler, et lieu de laboratoire où sont interrogés les effets des mutations de l’écrit et de l’environnement technologique sur les écritures du spectacle - la désigne comme un lieu d’expérimentation idéal pour l’audioguide 2.0.
L’audioguide 2.0 intègre les pratiques du web 2.0 : réseaux sociaux, circulation des contenus et partage des savoirs et des expériences.
Ces notions à maintes reprises expérimentées lors des Sondes, posent la question du lien dramaturgique entre le visiteur du lieu et les utilisateurs-artistes qui y travaillent, du devenir du spectateur participatif dans notre société, des échanges, fructueux ou non, entre les pratiques…
Les visiteurs de la Chartreuse pourront, soit à partir de leur smartphone en téléchargeant gratuitement l’application, soit en empruntant un smartphone à l’accueil, découvrir les contenus des différents publics qui auront contribué à l’audioguide 2.0 : expert du comité scientifique de la Chartreuse, équipe de la Chartreuse, artistes en résidence, collégiens et lycéens, habitants de Villeneuve lez Avignon, et toutes personnes désireuses de se prêter au jeu.
Ces différents publics, passeurs d’histoire(s), constitueront une banque de données mouvante, une mémoire vibrante dans lesquelles se renouvellera sans cesse l’esprit du lieu.
Cette expérience originale et innovante ouvre peut-être la voie à un partage fluide, dynamique et inhabituel d’un tissage collectif du savoir, à la constitution d’une communauté de visiteurs et de spectateurs… À suivre.
 
Les acteurs du projet
 
Le collectif  kom.post propose au public des dispositifs d’échanges particuliers : fabriques du commun, speech,
« Do it yourself guide » (Transmediale, Berlin, 2011). En tant qu’inventeur du procédé (en version dictaphone) et par son expertise des processus participatifs et contributifs, kom.post assure la mise en adéquation du lieu, des publics et du dispositif technologique.
Orbe conçoit, réalise et met en oeuvre des dispositifs de création et diffusion de médias situés. Le coeur de compétence d’Orbe concerne aussi bien le design d’expérience que l’approche technologique. Programmeurs, designers, artistes et scientifiques sont ainsi réunis autour de l’expérimentation et la mise en œuvre de nouvelles expériences impliquant le corps et la technologie numérique.
 
L’audioguide 2.0 est le produit d’une collaboration entre la Chartreuse, le collectif kom.post et la société Orbe.
Le projet bénéficie du soutien de la Région Languedoc-Roussillon dans le cadre de l'appel à projets "Chemins de l'Histoire Sud de France" sur le patrimoine et les jeunes publics.
 

Mise à l’épreuve de l’audioguide 2.0 avec le collège Le Mourion et le lycée Jean-Vilar de Villeneuve lez Avignon.
L'audioguide 2.0©Alex Nollet-La ChartreuseEn octobre 2011, des élèves de 5e du collège Le Mourion, pilotés par Sonia Garcia, professeur de lettres modernes, et des élèves de seconde du lycée Jean-Vilar, conduits par Mathieu Vicini, professeur d’histoire-géographie, ont profité de séances de réflexion autour des thèmes des réseaux sociaux, de temps d’écritures collectives et d’expérimentations (découverte de la Chartreuse à l’aveugle pour les collégiens et restitution de leurs sensations).
Ces jeunes publics ont été, avec le personnel de la Chartreuse, les premiers contributeurs de l’audioguide 2.0.

L’audioguide 2.0 est lancé à l’occasion des Journées interprofessionnelles arts et cultures numériques organisées par le réseau des arts numériques en Rhône-Alpes - ANRA, le réseau des acteurs de la culture numérique en région Languedoc-Roussillon - ACNLR et l’association régionale des professionnels et des cultures numériques en Provence-Alpes-Côte d’Azur - ARPAN.