Compagnie Gigacircus

Continent Rouge

« Le 16 septembre (1936), le jour de l’indépendance
du Mexique, j’ai vu à Norogachic, au fond de la Sierra
Tarahumara, le rite des rois de l’Atlantide… »
Antonin Artaud Les Tarahumaras, Éditions de l’Arbalète, 1955
et Folio Essais, 1987
 
Un dispositif visuel lié à une narration sonore géolocalisée
Sylvie Marchand, autrice de dispositifs numériques, ethnologue de formation, poursuit une question qui traverse son œuvre: la quête des racines rituelles de l’art. Depuis 2010, au Mexique, elle expérimente et filme les cérémonies des Indiens Tarahumaras. Lui parviennent alors des récits étonnants, relatant la présence d’Artaud entre Norogachi et Cowerachi. En février 2013, elle ébauche l’idée d’enregistrer l’histoire d’Antonin dite par les Tarahumaras et entre autres par les célèbres poètes Erasmo Palma et Martin Makawi, pour nous transmettre leur poésie orale, inédite. En retour, elle lit Les Tarahumaras d’Artaud aux Indiens. Après une résidence individuelle au printemps 2013, elle revient avec Lionel Camburet et Jacques Bigot de Gigacircus et les musiciens développeurs espagnols du collectif Escoitar. Ils procéderont au montage sonore et à la connexion du récit géolocalisé à l’installation. Pour cette première phase du projet, les spectateurs, en marche dans la Chartreuse, équipés de smartphones, écouteront une création sonore personnalisée alors que leurs pas rythmeront le comportement du dispositif d’images.

Compagnie Gigacircus (Poitou-Charentes)

conception, image, réalisation Sylvie Marchand
scénographe, compositeur Lionel Camburet

développeur Jacques Bigot collectif Gigacircus
créateur de l’application noTours pour smartphone collectif Escoitar (ES) : artiste multimédia, développeur Horacio González Diegez
compositeur Xoan Xil Lopéz
compositeur, développeur Enrique Tomás

Coproduction Société des arts technologiques-SAT Montréal, Canada.  Avec les aides de l’Institut Français/Région Poitou-Charentes, du Conseil général Charente, du Conseil régional Poitou-Charentes. Avec le soutien de la Chartreuse-CNES.
Création en 2014 Mai Numérique à Carcassonne et en novembre 2014 à Instants Vidéo à la Friche la Belle de Mai, Marseille.