POUR UNE CONTEMPLATION SUBVERSIVE

Pour une contemplation subversive © Christophe PelletPOUR UNE CONTEMPLATION
SUBVERSIVE
de et avec Christophe Pellet
 
avec la participation de Katharina Schmalenberg
et Marcus Schinkel
mise en scène Christophe Lemaître

L’ Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté.

 

le 15 juillet 2013 à 11h
 
studio du Procureur - durée estimée 55 mn
 
Christophe Lemaître est metteur en scène, il s’intéresse tout particulièrement à l’écriture contemporaine, il a mis en scène Edward Bond, Franz Xaver Kroetz, Rainer Werner Fassbinder, Hervé Guibert, Daniel Besnehard, Christophe Pellet...
Les textes de Christophe Pellet sont publiés chez l’Arche Éditeur.
Il vient de terminer un moyen métrage Seul le feu, interprété par Mireille Perrier et Stanislas Nordey.
 

« Le contemplateur contemple, le corps immobilisé dans l’agitation sociale, sous le regard de ceux qui ne contemplent pas et continuent de s’agiter. Il ne fait aucun profit. C’est un être rendu au monde, à une matérialité retrouvée, parfois brutalement et jusqu’à la mélancolie.
La contemplation en appelle à la volonté de l’être à trouver sa place dans le monde. Empêcher, ou modifier la contemplation du citoyen est un premier stade mis en oeuvre par l’État démocratique. Le second stade est d’empêcher la réflexion : et c’est l’État totalitaire.
Dans les deux cas l’État - démocratique comme totalitaire - y trouve son compte. Contempler : faire corps avec le mouvement naturel des choses, arrêter la course au profit et s’isoler des lois. Une sorte de jeûne, non plus de la nourriture par le corps, mais du temps par l’esprit et le corps. Un temps productif détérioré qu’on nous force à ingurgiter et que nous réfutons par notre contemplation. »
Christophe Pellet - Christophe Lemaître