Olivier Sylvestre

La Loi de la gravité

Les genres atypiques occupent le centre de mon écriture : personnages pris dans leur corps, dans leur appartement, dans des relations troubles. Et, faute d’en sortir, on consomme, on se consomme.
Comment trouver sa place quand on n’a que deux modèles, le blanc et le noir. Je me propose une nouvelle plongée en moi, pour mieux tendre l’oreille, durant mon passage à la Chartreuse.
 

Auteur, traducteur, diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada et lauréat du prix Gratien-Gélinas 2012 pour la beauté du monde, Olivier Sylvestre en est à sa troisième résidence d’écriture européenne. Les deux précédentes ont donné vie à un projet de collaboration Québec-Belgique, Prends-moi, et à la tragédie contemporaine les étoiles apparaissent. Son conte Le No-Pain réveillon est publié dans un collectif chez Dramaturges Éditeurs.
Après L’Aquarium qui aborde le désir adolescent, il vient travailler La Loi de la gravité, pièce destinée elle aussi à un public adolescent.
En dehors de son travail d’écriture, Olivier Sylvestre est également intervenant social auprès de toxicomanes. La Loi de la gravité sera l’histoire d’une grande rencontre, de celles qui changent la face du monde, entre Dom et Fred, fille-garçon, garçon-fille, nés du mauvais côté de cette rivière infranchissable.

Bourse de la relève du Conseil des arts et des lettres du Québec - CALQ et bourse Odyssée.