Martin Bellemare

Pour Les bruits du monde (titre de travail), texte jeune public que j’envisage à partir de cinq ans, c’est la piste sonore qui m’interpelle et me guide. Aujourd’hui, tout me semble très axé sur l’oeil, l’apparence, le visuel. Je veux chercher à solliciter, à travers l’écriture dramatique et tous ses procédés possibles, cet autre sens qu’est l’ouïe qui pour moi convoque sensibilité et intériorité.
Pourquoi les girafes ne se servent‐elles jamais de leurs cordes vocales ? Quand on a une idée pourquoi ça ne fait pas de bruit ? Est-ce qu’une émotion ça s’entend ? Quel bruit ça fait une mère qui meurt ? La pièce portera sur ce qu’on entend et aussi sur ce qu’on n’entend pas, ce qui est souvent le plus parlant. Ma résidence à la Chartreuse sera le moment de poursuivre l’exploration déjà entamée autour de ces enjeux afin de faire jaillir le théâtral, le ludique et l’humain et de compléter un premier jet.

Martin Bellemare participera à un laboratoire « jeunesse » hors les murs jeudi 12 février 2015.

Diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada en 2008, Martin Bellemare écrit autant des pièces pour adultes (Le chant de Georges Boivin – prix Gratien-Gélinas 2009 – La Liberté – aide à la création du CnT 2012 – Dramaturges Éditeurs) que des pièces jeune public (Un château sur le dos, Tuer le moustique, La chute de l’escargot –sélection du comité de lecture du TNG-Centre dramatique national, Lyon, 2012, Des pieds et des mains – sélection de LABO07 – Lansman Éditeur). Ses textes ont été lus et/ou joués au Québec, en France et en Allemagne, ils ont reçu les soutiens du CAC, du CALQ, de l’Association Beaumarchais-SACD, du CNL, du CnT.

Avec le soutien du Conseil des arts et lettres du Québec (CALQ) et de la Chartreuse-CNES.
Auteur en résidence du 2 au 15 février 2015.