Marie-Claire Marcotte

Peau

« Je veux que mes personnages hissent leur âme 
à la surface de leur peau. »
Daniel Keene
 

Situé dans un univers fantasmagorique, tragique et loufoque, Peauexplore les dynamiques familiales et notamment l’effet produit par le traumatisme dans le corps des enfants et comment cela se transmet chez l’adulte. Grâce au prix Power Corporation de la Fondation de l’avancement du théâtre francophone au Canada, Marie-Claire Marcotte a expérimenté, avec l’aide d’une danseuse, l’univers corporel d’une première ébauche du texte. L’étude des théories psychanalytiques de Didier Anzieu dans Le Moi-Peau sera un des aspects de la recherche qu’elle mènera à la Chartreuse afin d’élaborer la version finale de Peau.

Autrice et comédienne, Marie-Claire Marcotte se fait remarquer sur la scène franco-canadienne, tant pour son travail avec de nombreuses compagnies que pour ses propres projets de création inspirés par le théâtre corporel avec le Beaver Theatre Co, ses productions en webtélé et courts métrages ou ses ateliers de théâtre clownesque en milieu éducatif. Peau est son premier projet d’écriture, soutenu par deux dramaturges renommées en Ontario et au Québec, Annick Léger et Marie-Ève Gagnon.

Bourse du Conseil culturel fransaskois, du Saskatchewan Arts Board 
et du Saskatchewan Lotteries. Prix Power Corporation de la Fondation de l’avancement du théâtre francophone au Canada.