Vous êtes ici

Le Commun des mortels

  • Ronan Mancec © Serj Philouz

RONAN MANCEC

Le Commun des mortels est un projet d’écriture théâtrale autour des questions du patriarcat, de la paternité et de la transmission. Il se composera d’un ensemble de pièces de théâtre, chacune faisant le portrait d’une génération différente de la même famille. Le tout formera une sorte de fresque, ni linéaire ni chronologique, et explorera le système familial. Partant de l’hypothèse que tous les hommes de ma famille, en-dehors de mes aïeux directs, étaient morts sans descendance mâle depuis la nuit des temps, j’ai exploré la branche patrilinéaire de mon arbre généalogique, pour y mettre au jour la mythologie troublante de la disparition des hommes, mais surtout pour découvrir l’invisibilisation et l’anonymisation des femmes. Ce ne sont pas seulement les anciennes générations qui fabriquent les jeunes générations : en recourant au récit, celles-ci fabriquent les anciennes à leur tour.

Ronan Mancec (1984) est auteur dramatique, traducteur de théâtre et chanteur. Il a publié près d’une dizaine de pièces aux éditions Théâtrales, dont Le Gardien de mon frère écrit à la Chartreuse (prix Text’enjeux 2021 et prix de la pièce de théâtre Armand-Gatti 2021). Son dernier texte, Le Jardin, fait l’objet d’un parcours-spectacle dans un jardin à la nuit tombée, créé à l’été 2021 par Elsa Amsallem (l’Atelier des possibles).