Laurent Hatat

Ma Science-fiction (titre provisoire)

Après ses travaux d’adaptations pour ses dernières créations :Nanine de Voltaire, HHhH de Laurent Binet, Retour à Reims de Didier Eribon et récemment Une Adoration de Nancy Huston, Laurent Hatat souhaite se lancer dans l’écriture pour raconter « sa » science-fiction, celle d’un ado qui dévore les romans de Jules Verne, de Herbert George Wells, de Rosny Ainé puis plonge et s’oublie avec délice dans l’anticipation américaine. Raconter l’histoire d’un « mauvais genre », qui fut pourtant pour lui l’escalier de service de la littérature. Inventer un théâtre geek et musical, une « time-machine » adolescente où la quête de légitimité, le trouble de la sexualité, la peur du saut dans le monde des adultes, seront toujours sous-jacents. Dans un glissement de genre certain, il souhaite jouer sur les deux tableaux du féminin et du masculin, du théâtre et de la science-fiction.

Commande de la compagnie anima motrix.
Avec le soutien de la Drac et de la Région Nord-Pas-de-Calais-Picardie ; de la Chartreuse-CNES.