L'Eldorado / Cie Joël Jouanneau

  • Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles et onze millions six cent mille euros dans mon dos © DR

Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles et onze millions six cent mille euros dans mon dos

En novembre 2009, Toni Musulin, convoyeur de fonds lyonnais, disparaît après un chargement important à la Banque de France. Le fourgon est retrouvé vide par la police qui annonce un vol s’élevant à 11,6 millions d’euros. Après trois semaines de cavale, Toni Musulin se rend finalement à la police monégasque. Dit par le héros lui-même, de l’intérieur de sa cellule de prison, ce monologue raconte cette fuite rocambolesque et les motifs d’un coup d’éclat qui a enthousiasmé la France entière. Avec en toile de fond, sa portée symbolique, poétique et humaniste.
Ce que j’ai trouvé de singulier dans ce fait divers, c’est qu’il s’agit d’un individu dont la mission est de sécuriser un butin que par ailleurs il rêve de subtiliser. Son casier vierge tout comme quinze années de bons et loyaux services dans la société Loomis sont autant de signes laissant à penser que le passage à l’acte pour lui n’a rien eu d’évident ou de facile.  « Il n’est rien qui soit pour un homme plus infinie torture que ses propres pensées » (John Webster).
Nous tenterons de faire résonner loin dans la vallée le chant intérieur de ce desperado des temps modernes.

Texte, conception, et jeu Gaëtan Vassart
Collaboration artistique Sabrina Kouroughli

Ce texte a reçu l’aide à la création des textes dramatiques du Centre national du Théâtre, en mai 2012.
Une version radiophonique de ce texte sera interprétée par Denis Podalydès pour France Culture. Lectures publiques le 25 mars 2013 au Théâtre A (Les Lilas, 93) et au Théâtre National de Toulouse le 20 avril 2013.