Ekaterina Vassilieva et Natalia Sannikova

Points de suspension

L’idée d’accueillir l’auteur et sa traductrice en résidence est née à l’été 2011, lorsqu’une délégation de professionnels de théâtre de l’Oural a visité la Chartreuse. Quelques séquences de la pièce d’Ekaterina Vassilieva, Points de suspension, seront traduites par Natalia Sannikova et lues à la fin du séjour. En juin 2013, la pièce sera présentée dans le cadre du festival Kolyada-Plays à Ekaterinbourg.

Née en 1989, Ekaterina Vassilieva est une des plus jeunes autrices russes de théâtre. Elle est étudiante de l’Institut de théâtre d’Ekaterinbourg (écriture théâtrale, professeur Nikolaï Kolyada). Elle a entre autres publié Je suis idiote. (Revue Oural, 2009), Aime-moi (Recueil des pièces ouraliennes 2009) et est lauréate de nombreux prix : Prix Premiera (Moscou, 2009), Prix Début (Moscou, 2011), Eurasie (Ekaterinbourg, 2010, 2012), Le théâtre libre (Biélorussie, 2010). La pièce de théâtre que je me propose d’écrire s’annonce comme un monologue intérieur, celui d’une femme pour laquelle s’enfermer en soi-même est la seule voie du salut possible. On s’invente un monde, une vie pendant qu’on est en chemin pour se rendre au bureau ou en attendant un bus ; on passe dans l’univers des illusions. Pourquoi ? Pourquoi rejette-t-on la réalité et se replie-t-on sur soi-même ?

Natalia Sannikova est traductrice. Après des études de lettres à l’Université Gorki de l’Oural, elle effectue un stage à l’Université de Fribourg (Suisse). Durant plusieurs années, elle a travaillé au Théâtre TUZ d’Ekaterinbourg. Actuellement, elle dirige le Centre de la dramaturgie contemporaine d’Ekaterinbourg. Elle a notamment traduit en russe les pièces de Koltès, Lagarce, Beckett. Ses traductions ont été créées au Théâtre de Moscou, de Saint-Petersbourg, d’Ekaterinbourg, de Tioumen, de Volgograd etc.

Bourses Odyssée.