Concert Seydou Boro

  • Seydou Boro © Bruno Charavet

festival Burkin’Arts avec Tôtout’Arts

d’après son album Hôrôn

suivi d’un BAL

dans le cadre de la 6e édition du festival Burkin’Arts organisé par Tôtout’Arts

guitare, chant Seydou Boro
percussions Dramane Diabaté
n’goni Drissa Sissoko
guitare Issouf Diabaté
basse Alain Nyame Ebangue
production Compagnie Seydou Boro

Ambassadeur de la nouvelle danse africaine et touche à tout de génie, Seydou Boro écrit sur le sable du désert des chansons d’une beauté touchante.
Seydou Boro est l’invité du festival Burkin’Arts. Celui qui fut acteur, chorégraphe et danseur vient cette fois comme auteur-compositeur, musicien et chanteur avec son groupe. Son univers musical plonge ses racines dans les musiques mandingues, le folk et le blues afroaméricain. Ses textes sont chantés en dioula et ses compositions ont une couleur très originale. Son second album Hôrôn qui signifie « intègre » est sorti chez Label Bleu.

Né en 1968 à Ouagadougou au Burkina Faso, Seydou Boro fut d’abord footballeur puis comédien. De 1992 à 2010, il dirige avec Salia Sanou la compagnie Salia nï Seydou. Les deux chorégraphes font partie de cette nouvelle génération qui souhaite sortir des stéréotypes exotiques et folkloriques limités à la tradition. Ils créent onze spectacles qui sont présentés en France et dans le monde. En 1993, il intègre la compagnie de Mathilde Monnier au Centre chorégraphique national de Montpellier.
À partir de 2006, il codirige avec Salia Sanou le Centre de développement chorégraphique La Termitière à Ouagadougou et noue par ailleurs de multiples collaborations qui lui offrent d’autres espaces d’expérimentation comme les Récréâtrales à Ouagadougou ou le Tof théâtre à Bruxelles (marionnettes).
En 2010, Seydou Boro sort son premier album, Kanou et fonde Corps d’Hommes - Compagnie Seydou Boro avec laquelle il crée des pièces pour danseurs et musiciens. Nommé en 2015 Commandeur des Arts et des Lettres, il reçoit la même année le prix Musiques des Régions Francophones au festival Musiques Métisses d’Angoulême. Il codirige avec Salia Sanou et Irène Tassembédo la triennale Danse l’Afrique Danse ! 2016 organisée avec l’Institut français à Ouagadougou. En 2018, Seydou Boro sort son deuxième album Hôrôn, enregistré au Burkina Faso et produit par Christian Mousset pour Label Bleu–Maison de la Culture d’Amiens. Le groupe est en tournée depuis avril 2018. Les 13 et 14 septembre 2019, Seydou Boro crée Koteba au deSingel à Anvers. Ce solo est sa dernière création en tant que danseur interprète. Seydou Boro est également réalisateur de films documentaires sur la danse créative africaine dont La Danseuse d’ébène (1er prix du festival Vues d’Afrique 2003) et de courts-métrages de fiction sur la danse.

Le festival Burkin’Arts est organisé par le Centre culturel et social Tôtout’Arts (Les Angles). Avec le soutien de la Ville de Villeneuve lez Avignon ; la Région Occitanie Pyrénées - Méditerranée. Partenaires la Chartreuse-CNES ; le Pôle culturel Jean-Ferrat de Sauveterre ; le cinéma Utopia d’Avignon ; l’association Napam Beogo.