Compagnie arep

  • L'intrus © Guillaume Vieira

L'intrus

libre adaptation et traduction de io sono l’intruso…, Andrea Balzola (Rome, 2010), et de Extraction de la pierre de folie, Alejandra Pizarnik (Buenos Aires, 1968, Actes Sud, 2005)
 
Une installation-performance modulaire qui s’articule autour d’images animées, de corps fragmentés, de corps en mouvement (ceux des interprètes, ceux des spectateurs) et d’objets plastiques. L’Intrus développe deux axes de recherche : l’un porte sur le déplacement de la relation publicperformeurs-objets plastiques ; l’autre concerne l’écriture de l’espace, un espace « en relation ». L’objectif de la résidence est d’explorer la frontière ténue qui fait basculer l’installation vers la performance et vice versa : l’idée de parcours (cheminement, passage, traversée, déambulation…) collectif ou individuel et la question du format seront au centre de cette recherche.

Compagnie arep (Indre et Loire)

Conception et réalisation Emmanuelle Raynaut
Interprètes Johanna Khortals Altes, Satchie Noro
Avec la participation de Bernardo Montet et Frédéric Fisbach
Création lumière Philippe Roussilhe
Expérimentations sonores, musique, créations acoustiques Duncan Mac Donald, Claire Thiebault, Kerwin Rolland Développement informatique Brian Durocher
Interactivité inspirée de Pogany, Christian Jacquemin
Chef décorateur Jacky Pouponneau
Direction technique Marion Turel
Construction Aurélie Perrigault-Michelet

Emmanuelle Raynaut, installée depuis 2004 en France après de nombreuses années à l’étranger, est plasticienne.
Son travail, qui se situe à la frontière des arts plastiques et des arts vivants, a été présenté en France et à l’étranger (Allemagne, Brésil, Argentine) dans différents centres d’art ou théâtres.
 

Aide à la maquette Dicréam, coproduction LE CENTQUATRE.