Claire Diterzi

L'Arbre en poche

Après deux résidences en 2016, Claire Diterzi revient travailler sur L'Arbre en poche.

L’Arbre en poche est la première création de Je garde le chien, la toute jeune compagnie de Claire Diterzi, librement inspirée des thèmes du Baron perché d’Italo Calvino. Déjouant les catégories esthétiques (la stérile opposition entre musiques « actuelles » et musiques « savantes ») comme les frontières disciplinaires, cette pièce de théâtre musical regroupera un contre-ténor, un comédien, six percussionnistes manipulateurs d’appeaux, un circassien et une chanteuse (l’autrice-compositrice en l’occurrence).

À travers le dialogue tragi-comique et parlé-chanté entre deux frères que tout oppose, ce spectacle éclaire les temps sombres que nous traversons - entre l’addiction technologique et l’hystérie médiatique, les préjugés, l’intolérance et les fanatismes - tout en livrant un vibrant hommage à la nature.

L’Arbre en poche est une parabole à la fois intemporelle et résolument contemporaine sur l’affrontement de deux mondes - celui du conformisme aliénant et celui de l’émancipation contagieuse - et sur la possibilité qu’a chacun d’entre nous d’agir, de trouver sa voix et de choisir sa vie.

Dans le cadre de cette résidence, Claire Diterzi propose un laboratoire autour d'un autre de ses projets Journal d'une création le jeudi 16 février.

Claire Diterzi a confirmé de projet en projet, une envie insatiable d’agrandir et d’interroger l’horizon pop, confrontant tour à tour sa « discipline » à l’art pictural (album Tableau de chasse), au cinéma, à la danse et au théâtre contemporains (collaborations avec Philippe Decouflé, Marcial Di Fonzo Bo, Dominique Boivin) ou encore à la littérature (Leslie Kaplan, Arnaud Cathrine). Première artiste issue des musiques dites « actuelles » à obtenir une résidence à la Villa Médicis, elle a créé en 2015 son propre label et sa compagnie de théâtre musical, regroupés sous l'enseigne « Je Garde le chien », pour accueillir sa première mise en scène pluridisciplinaire mixant théâtre, musique contemporaine et baroque, chanson, pop électro et cirque, inspirée du roman d’Italo Calvino : Le baron perché.

 

Avec le soutien de la Chartreuse-CNES.