ATELIER : de la traduction au plateau

  • Catherine-Lise Dubost © DR
  • Christian Lollike © DR
  • Jean Boillot © DR

T.E.R. (Traduire- Éditer-Représenter)

Dans le cadre du réseau T.E.R. (Traduire- Éditer-Représenter) coordonné par la Maison Antoine Vitez, la traductrice Catherine-Lise Dubost, l’auteur danois Christian Lollike et Jean Boillot, metteur en scène, proposent un atelier dramaturgique de traduction autour d’une nouvelle pièce de Christian Lollike, Histoire à venir (titre provisoire), durant lequel une équipe de comédiens mettra la traduction à l’épreuve du plateau. Une mise en espace de la pièce clôturera l’atelier au festival Act’Oral (Montévidéo) le 10 octobre 2009.

Les résidents :

Catherine-Lise Dubost est née en 1974 à Lyon, elle se consacre à la traduction du danois après des études de philosophie. Elle a notamment traduit Astrid Saalbach, Line Knutzon et Christian Lollike. Avec le soutien de la Maison Antoine Vitez, elle a traduit Chef-d’œuvre – De l’art, de la foi, du terrorisme, pièce sélectionnée en 2008 pour « Traits d’Union, 27 nouvelles pièces d’Europe » et publiée aux éditions Théâtrales. Elle a poursuivi ce travail de découverte avec Angoisse cosmique ou le jour où Brad Pitt fut atteint de paranoïa au festival Court-toujours 2008, organisé par Jean Boillot à Poitiers.

Aide à la traduction de la Maison Antoine Vitez.
En résidence du 2 au 10 octobre.

Christian Lollike est né en 1973, il a étudié la philosophie et la littérature. Il est l’un des auteurs dramatiques danois les plus importants de sa génération : ses pièces sont jouées dans les plus grands théâtres de Scandinavie et en Allemagne, parfois dans ses propres mises en scène.
Ce jeune auteur à l’écriture résolument contemporaine interroge le monde moderne et aborde des thématiques comme le terrorisme, le suicide, avec provocation et humour. Ses pièces, que marque un style très novateur, sont toutes habitées par une réflexion audacieuse sur ce qui peut et ne peut pas être montré sur scène. Ainsi, il n’hésite pas à composer une chanson disco sur les avantages d’un service de suicide ou à développer des polémiques sérieuses sur la beauté d’une œuvre d’art. Quel est le plus grand chef-d’œuvre, la faim en Afrique ou les attaques du World Trade Center ?

Bourse Odyssée.
En résidence du 2 au 10 octobre 2009.

Jean Boillot est né en 1970 à Rennes. Après avoir étudié la musique, il choisit le théâtre et se forme à la fois au jeu de comédien et à la mise en scène dans les grandes écoles européennes. Il fonde en 1995 sa compagnie La Spirale, avec laquelle il met en scène plus d’une dizaine de pièces et notamment Rien pour Pehuajo de Cortázar, Coriolan de Shakespeare et dernièrement Le Sang des amis de Jean-Marie Piemme. Directeur artistique de Court-toujours, festival de la forme brève dans la création contemporaine (Poitiers 1999-2008), il travaille depuis longtemps avec la Maison Antoine Vitez pour proposer un regard sur les nouvelles dramaturgies étrangères avec de courtes pièces mises en espace par les traducteurs. Après avoir invité en 2008 Catherine-Lise Dubost à travailler sur de courts textes danois, c’est tout naturellement qu’il dirigera l’atelier autour des pièces de Lollike.
Professeur associé à l’Université de Paris X-Nanterre, il sera le prochain directeur du CDN de Thionville à partir de janvier 2010.

En résidence du 4 au 10 octobre.