Antoine de La Roche/ compagnie Le combat ordinaire

Malgré tous nos efforts (de changement(s))

Malgré tous nos efforts (de changement(s)) est une réflexion sur la politique et le pouvoir. Depuis plusieurs mois je rencontre des gens qui font la politique d’aujourd’hui et je tente d’établir un lien sensible, au-delà des apparences. Cet exercice révèle en filigrane l’emprise du pouvoir, la transformation des idées quand elles sont confrontées à une réalité bien plus complexe que celle des livres d’écoles.
Comment l’exercice du pouvoir et les rapports de force deviennent-ils constitutifs d’une conception du monde ? Comment les idées et les liens humains entretenus évoluent-ils ? 
« L’intégrité » est-elle une valeur réaliste dans une démocratie en 2015 ?
Pendant ce temps de résidence, nous regarderons à travers témoignages et documents d’archives, comment la politique se pratique, pour ensuite éprouver au plateau un travail d’improvisation. Ces improvisations seront une matière première pour alimenter l’écriture jour après jour.
 
Ils sont trois amis de longue date qui se sont connus sur les bancs de l’université et ils ont fait carrière en politique. Quarante années de débats publiques et intimes se racontent au cours d’une traversée en voiture en 2027, dans un avenir de plus en plus incertain.

Antoine de La Roche est issu de l’École de la Comédie de Saint-Étienne. Après dix ans au sein du collectif La Querelle (Saint-Étienne), il fonde la compagnie Le combat ordinaire en 2013. En janvier 2015, il crée au Théâtre L’Échangeur à Bagnolet son premier texte Les oies se gardent entre elles.

Production Le combat ordinaire. Avec le soutien de la Chartreuse-CNES.