5 Semaines en R.F.A. /1952 (titre provisoire)

  • 5 semaines en R.F.A / 1952 © Jean-Paul Caron

Adeline Caron

Image et 1/2 / Île-de-France

De quel imaginaire est-on construit ?

En 2014, mon père me lègue un dossier contenant les souvenirs du voyage en Allemagne qu’il fit en 1952 pour participer à des chantiers de reconstruction internationaux. J’y retrouve l’ambiguïté de la « reconstruction » que j’étudie alors dans la forêt de Verdun, plantée dans les années 20 sur un champ de bataille laissé en l’état, après l’expropriation des habitants de la zone. Depuis trente ans, il apparaît que des espèces végétales et animales menacées ont trouvé refuge dans cet immense cimetière à ciel ouvert gorgé d’engins militaires. Cette biodiversité paradoxale est consolante mais aussi source d’inquiétude et de désarroi : mise au premier plan, elle tend à effacer le souvenir de Pétain, pourtant essentiel à la compréhension du lieu de mémoire. Or, tandis que cet imaginaire est refoulé à Verdun, je le vois réapparaître en moi et dans les rues du pays : la réapparition du drapeau français aux fenêtres des villes, la montée inexorable de l’extrême-droite et l’acceptation du régime d’état d’urgence comme réponses à l’angoisse des attentats, la mise à mort systématique des terroristes. 5 Semaines en R.F.A. / 1952 est une enquête sur un imaginaire politique ambigu, présent et passé.
 

texte ADELINE CARON
avec la participation d’Olivier Martin-Salvan
et d’Édith Proust
jeu Adeline Caron, Olivier Martin-Salvan, Édith Proust
collaboration artistique Aurélia Guillet
 

Née en 1975, Adeline Caron est scénographe. Elle a notamment collaboré avec Marcel Bozonnet, Louise Moaty et Benjamin Lazar. Elle a également travaillé sur la scénographie d’expositions pour Paris Musées, le Musée d’Orsay, la Bibliothèque Nationale de France, le Musée d’Histoire Naturelle (Lille) ou le Musée d’Art Moderne (Zagreb). Son étude sur la forêt de Verdun, La Mort jardinière / Verdun (prix des parcs et jardins de Picardie) est en cours de publication aux Éditions Mare et Martin avec le soutien du ministère de la Culture.

Aide à la création ARTCENA (dramaturgies plurielles)
Avec le soutien des Écritures Théâtrales en Chantier/Comédie Poitou-Charentes; de la Chartreuse-CNES.