Les Manigances

Johanne Débat

La France vient du fond des âges. C’est Charles de Gaulle qui le dit. La France. On imagine une frise chronologique avec ses repères. Il y aurait donc un début et cela fait débat. On imagine une fin, comme un dénouement : la fin de l’Histoire, peut-être la fin d’une Histoire dont nous sommes le centre. Au milieu de la frise, nos endroits de cohésion, nos héros, nos passés dans le présent, nos politiques de mémoire. Notre vivre ensemble, plus ou moins réussi.

Il y aura une famille en vacances, un musée qui ferme et des œuvres qui s’effacent, des visites guidées, une commission Vérité et Réconciliation, des dettes morales, des médias, de l’émotion, des commémorations, du tourisme mémoriel, peut-être une amnistie. Car une société ne peut être indéfiniment en colère contre elle-même. C’est Paul Ricœur qui le dit.
 

Après des études de Lettres modernes, Johanne Débat intègre le master Assistanat à la mise en scène et dramaturgie à Poitiers et se forme au Conservatoire comme élève dramaturge. Elle travaille en tant qu’assistante auprès de Gilberte Tsaï, Sanja Mitrovic, Annabelle Simon et Lucas Olmedo, dont elle suit les cours d’écriture. Elle fonde la compagnie Modes d’emploi en 2014 et crée un premier spectacle, Espaces insécables (pièce commune) en 2016 au Théâtre Berthelot à Montreuil. En initiant ses projets par un travail de plateau qui s’appuie sur des contraintes empruntées au jeu de société, elle crée des fictions où les règles absurdes du monde qui nous entoure sont révélées avec humour et malice.
Ce projet en cours est soutenu par le Théâtre de l’Opprimé (Paris 12e), le Super Théâtre Collectif (Charenton-94) et la Ville de Montreuil (93).
 

Avec le soutien de la Chartreuse-CNES. Création au Théâtre de l’Opprimé en novembre 2018.