Vous êtes ici

6e Studio Européen des écritures pour le théâtre

  • Pauline Peyrade © Raoul Gilibert
  • Valérie Cachard © Myriam Boulos
  • Maxime Brillon © Pierre Dion-Bisson
  • Charlotte Lagrange © Thomas Faverjon
  • Johanne Débat © Avril Dunuyer

Écrire au singulier pluriel

direction artistique Enzo Cormann 

Cette nouvelle session du Studio européen des écritures pour le théâtre rassemblera à la Chartreuse pour la sixième année consécutive pendant huit jours (quatre journées de rencontres entre les participants, suivies de quatre journées intensives d’ateliers) douze jeunes écrivains de théâtre français, francophones et/ou européens non francophones. L’objectif du Studio est de permettre à des jeunes écrivains dramaturges européens et quelques invités extra-européens de lier connaissance et de confronter leurs travaux, leur vision du théâtre, leurs perspectives de création. Le Studio européen s’attache à mettre à l’étude les interrogations nées de la pratique artistique et les mutations en cours dans le champ dramaturgique. Il est conçu comme un lieu d’échanges intergénérationnels et internationaux, libre de toute hiérarchie académique ou culturelle. 

Chacun des écrivains vient travailler au Studio européen une « hypothèse dramaturgique » personnelle et singulière proposée au préalable et soumise à la réflexion ou aux interrogations des autres dans l’idée de confronter les différences d’approches, d’intuitions, d’évidences au sein de conversations de travail. 

Lors des quatre sessions précédentes, un « territoire d’écriture » avait été proposé aux participants (2015, L’Enfance de l’art dramatique ; 2016, Théâtre et événement ; 2017, Les Anges de l’Histoire ; 2018, Les violences politiques.) Depuis 2019, ce type de cadrage a semblé un peu artificiel et susceptible de désingulariser les propositions. C’est pourquoi le champ est désormais totalement ouvert. Le SEET doit être l'occasion d’aventurer de nouvelles pistes de travail, toujours au risque (ou au plaisir) de l’écart, voire de l’égarement.

Écrivains-accompagnateurs : 
Enzo Cormann (auteur, créateur du département écrivains-dramaturges à l’Ensatt-France et professeur à l’université Carlos III de Madrid (master de creación teatral), Pauline Peyrade (autrice, coresponsable du département écrivains-dramaturges à l’Ensatt-France), Laurent Muhleisen (traducteur, conseiller littéraire, directeur de la Maison Antoine-Vitez), ainsi que trois à quatre traducteurs ou traductrices de la Maison Antoine-Vitez.

Avec Valérie Cachard (Liban), Johanne Débat (France), Charlotte Lagrange (France), Julio Provencio (Espagne), Azylis Tanneau (France), Lucie Vérot (France), Jon Viar (Espagne), Maxime Brillon (Québec), Jan Vilanova Claudín (Andorre)… 

Écrire pour le théâtre, c’est d'abord inventer des systèmes d’invention d’écriture(s), capables de préserver la solitude de chacun, tout en rompant l’isolement de tous. La vérité génétique de notre art tient précisément à cette tension ENTRE le singulier et le pluriel, qui conduit l’écrivain.e singulier.e à rêver d'expériences plurielles et d’avec : avec un théâtre, avec des gens, avec d’autres écrivain.e.s, avec d’autres arts, avec d’autres paroles, avec d’autres, avec l’altérité...

« Être-avec, ou s’exposer les uns aux autres, les uns par les autres (…) écrit Jean-Luc Nancy. Nous ? Mais c’est nous-mêmes que nous attendons, sans savoir si nous nous reconnaîtrons. » 
Enzo Cormann

Co-organisation Enzo Cormann, la Chartreuse-CNES, la SACD-Société des auteurs et compositeurs dramatiques et la Maison Antoine-Vitez-Centre international de la traduction théâtrale.

Avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication et de l’ACCR dans le cadre des Programmes Nora et Odyssée et du pôle international spectacle vivant de la Chartreuse, et selon les auteurs accueillis, de l’institut Ramon Llull (Catalogne), de la Sala Beckett, Obrador internacional de Dramatúrgia (Barcelone), du ministère des Relations internationales et de la francophonie du Québec et le ministère des Affaires étrangères et du Développement international de la République française (Consulat général de France à Québec) dans le cadre de la 67e session de la Commission permanente de coopération franco-québécoise (convention Chartreuse-Centre des auteurs dramatiques de Montréal-CEAD) et des Instituts français des pays concernés.