De quoi hier sera fait

  • Barbara Métais- Chastanier © Thomas Métais

Barbara Métais-Chastanier

« L’utopie est un possible qui n’a pas encore été expérimenté. » Luc Schuiten

Après Nous qui habitons vos ruines, suite à une longue enquête en Lozère, j’entreprends l’écriture d’un second volet autour de l’utopie. Nourrie par une résidence d’écriture et d’enquête réalisée à Montréal dans le cadre d’un partenariat entre la Chartreuse et le CEAD, cette pièce se place cette fois sous le signe de la ville. Si étymologiquement, l’utopie est le « bon lieu », on peut s’interroger sur ce qui le fonde pour chacun. C’est en quête de ce « bon lieu » tout autant vécu que fantasmé, désiré que regretté, que je suis partie en rencontrant des habitants et collectifs qui mettent en œuvre des projets utopiques dans les villes d’aujourd’hui. Avec De quoi hier sera fait, je souhaite m’essayer à une forme que je n’ai jamais encore approchée : la science-fiction. J’aimerais, en effet, écrire une fiction d’anticipation se situant autour de 2035 pour m’appuyer sur l’expérience de cette génération qui aura grandi avec la certitude de l’échec du progrès, de la crise écologique et de la destruction des écosystèmes – pour interroger avec elle notre présent. Mise en scène par Marie Lamachère, directrice artistique de la compagnie // Interstices, la pièce sera créée en janvier 2020 au Théâtre des 13 Vents-Centre dramatique national de Montpellier.

Artiste associée à L’Empreinte–Scène nationale de Brive-Tulle, Barbara Métais-Chastanier est autrice et dramaturge. Ces dernières années, elle a collaboré avec Gwenaël Morin, Noëlle Renaude, Keti Irubetagoyena, Olivier Coulon-Jablonka et la compagnie Baro d’Evel (Camille Decourtye et Blaï Mateu Trias).

Commande d’écriture de la compagnie // Interstices.

 

Ce projet a bénéficié d’une résidence en septembre 2018 à Montréal dans le cadre des résidences en réciprocité du programme C-Créée : Chartreuse – CEAD / résidences et bourses d’écriture et échanges d’expertise.

Avec le soutien du ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec et le ministère des Affaires étrangères et du Développement international de la République française (Consulat général de France à Québec) ; de la Chartreuse-CNES.