Théâtre des Lucioles

Harlem Quartet

de James Baldwin

J’ai lu Harlem Quartet il y a longtemps, ce roman s’est inscrit en moi comme peu de livres l’ont fait. Harlem Quartet est une balade dans un cerveau comme on marche dans une ville. Hall, le narrateur, commence à raconter pour son fils, pour que son fils sache que son oncle Arthur était un type noir, musicien et homosexuel et que c’était un type bien.
J’ai demandé à Kevin Keiss, jeune auteur, dramaturge et traducteur d’en faire l’adaptation avec moi, ainsi qu’à Nicolas Mesdom, réalisateur, de faire des images que nous avons déjà tournées à Harlem. Saul Williams, Manu Léonard et Marc Sens en composeront la musique.
Ce temps de résidence nous permettra de « monter » au sens cinématographique du terme, avec les comédiens au plateau, ces différentes écritures entre elles, voir comment sonnent les dialogues et la langue de James Baldwin et Kevin Keiss. Cela permettra à Kevin d’écrire à nouveau, d’ajuster, d’affiner. Ce qui nous intéresse, c’est à la fois la langue de Baldwin mais aussi son engagement politique et ses réflexions sur le monde. Celles d’un homme noir américain qui aime les hommes dans les années soixante.
Élise Vigier

adaptation Élise Vigier, Kevin Keiss
Théâtre des Lucioles / Bretagne

mise en scène et adaptation Élise Vigier
traduction et adaptation Kevin Keiss
collaboratrice artistique Nanténé Traoré
vidéo Nicolas Mesdom
réalisation sonore et musique Manu Léonard
musique Marc Sens
interprètes Ludmilla Dabo, Jean-Christophe Folly, Yann Gael, Gaël Kamilindi, Daphné Biiga Nwanak, Nanténé Traoré, William Edimo, Nicolas Giret-Famin
diffusion/production Emmanuelle Ossena
 

Issue de l’École du Théâtre National de Bretagne, Élise Vigier cofonde en 1994 le Théâtre des Lucioles, collectif d’acteurs.
Depuis janvier 2015, elle est artiste associée à la direction de la Comédie de Caen-CDN de Normandie et à partir de septembre 2016, artiste associée à la Maison des Arts de Créteil. Kevin Keiss vient de créer avec Maëlle Poésy Ceux qui errent ne se trompent pas au Festival d’Avignon 2016, texte écrit en résidence à la Chartreuse.

Coproduction Comédie de Caen-Centre dramatique national de Normandie, MAC-Maison des Arts de Créteil.
Avec le soutien de l’Institut français et de la Région Bretagne ; du Centre dramatique national de Normandie-Rouen ; de la Chartreuse–CNES. Remerciements Service culturel de l’Ambassade de France à New-York.

Le roman est publié chez Stock (2003).

Création début novembre 2017 à la MAC-Maison des Arts de Créteil.