Pépins, pelures, épluchures... ce qui reste avant le repas

  • Epluchures © Lenka Bokova 2009
  • Poivron © Lenka Bokova 2009

Exposition par Lenka Bokova

Ici, la nature n’est pas morte dans la térébenthine volatile d’un « still life ».

Ici, la nature est culture, du jardinage potager et du verger à la cuisine du potage et de la compote… Et au compost du (re)cycle ce qui reste !
Dans ces fruits du paradis et du travail horticole que le marché étale, il y a déjà le parfum de la muscade et de la cannelle, mais encore l’économe et son couteau, la chair qui a suinté, ses traces encore juteuses que l’épluchure garde, le pépin qui a glissé entre les doigts, la filandre qui s’y accroche, le tumulte de la vie ardente à vivre, appétissante.

Mais bientôt la camarde du temps aura bu le jus et mangé les couleurs…
Reste une scène arrêtée au vol dans un cadre posé par le regard, une page de carnet détachée et posée là comme une relique.
Lenka Bokova

D’origine tchèque et longtemps montreuilloise, Lenka Bokova est aujourd’hui avignonnaise.
Artiste buissonnière, elle peint ou dessine de nuit ou en randonnée pour « donner en partage [ses] pâtures des sens. »