Nourdine Bara

Tous ceux qui errent

Montpelliérain, Nourdine est l’auteur de Le Tour de toi en écharpe, son premier roman, publié aux Éditions Domens, préfacé par Agnès Jaoui. Adapté au théâtre. Suivra Et je leur dirais quoi ? créé en 2015, dont il prépare l’adaptation roman. Avec Tous ceux qui errent l’auteur propose un monologue. Roman, lui aussi en devenir. Engagé, parce qu’inquiet de voir se creuser toujours plus ce fossé entre une vie à la ville et celle des quartiers, ce Pailladin de toujours provoque depuis cinq ans des agoras sur l’espace public, qui invitent à la rencontre, à libérer une parole citoyenne. Tous ceux qui errent est une commande du Théâtre Jean-Vilar de Montpellier qui va coproduire le spectacle créé par la compagnie Motifs d’évasion dans une mise en scène de Sébastien Lagord et bénéficie du soutien du Théâtre Jacques-Coeur à Lattes.

L’errance est dans mon travail d’écriture une sensation, dont je m’appliquais à partager, jusque-là, l’état, le sentiment, à travers des personnages un brin décalés. Parce que l’errance est aussi mouvement, déplacement, qui tantôt relègue, éloigne, déclasse… c’est en la présentant à partir de véritables points de coordonnées, qui situent mon personnage à la fois au milieu de tous et en dehors de tout, que je propose de nous imaginer, avec les autres, le monde, une distance ! Si j’ai aimé voir planer au-dessus du spectateur cette question « où veut-il en venir ? », avec Tous ceux qui errent, j’en espère une autre, « mais où nous conduit-il ? ».

Avec le soutien de la Chartreuse-CNES.