Clément Bondu

Théâtre mort

Poète, écrivain et musicien. Après l’École normale supérieure et une formation théâtrale (CNR de Lyon, Ensatt, CNSAD), Clément Bondu se consacre à l’écriture. Pour le théâtre, il travaille avec La Meute et L’Impossible, collectifs dont il est cofondateur. Pour la musique, il développe avec son groupe Memorial* une recherche poétique menée avec le compositeur Jean-Baptiste Cognet. Son recueil Premières impressions(L’Harmattan, 2013) a donné lieu à un disque spoken word du même nom. En 2015, il joue dans Belgrade, d’après Angélica Liddell, mis en scène par Thierry Jolivet, puis crée Désertion (jour 0) avec Julien Allouf, présenté pendant le Festival Off d’Avignon. À l’automne 2015, il sera intervenant à l’Esad (Paris) et associé à la Comédie de Reims.
À la Chartreuse, il vient poursuivre un cycle de réécritures dramatiques intituléThéâtre mort, tétralogie consacrée à ce qu’il nomme « la fin de l’héroïsme » et le tragique contemporain — comme un long poème dramatique construit à partir des grands mythes de la littérature européenne (Shakespeare, Musset, Dostoïevski, Goethe, Brecht) — ainsi qu’une fresque poétique née de ses voyages, Nous qui avions perdu le monde.