Camille et Manolo - Théâtre du Centaure

Grand Ouest

Eugénio Barba, grand homme de théâtre, ami de Grotowski, précurseur de l’anthropologie théâtrale, lui qui a étudié, analysé, décrypté le corps et la voix de l’acteur dans toutes les traditions du monde du Nô japonais aux aborigènes d’Australie, lui qui a 80 ans continue d’arpenter la planète avec les conférences et les spectacles de sa Compagnie l’Odin Teatret, un jour, rencontre le centaure.
Un acteur mi animal, mi humain, un acteur de 600 à 800 kilos dont la parole court dans l’espace au rythme du pas, du trot ou du galop.
La rencontre est pour nous sidérante et ô combien enrichissante.
Eugénio a décidé de nous inviter chez lui au Danemark à l’occasion de la Capitale Européenne de la Culture en 2017 pour une semaine de fête et de festival.
L’idée de « Surgissements » de centaures dans le monde réel l’enthousiasme ainsi que les « Animaglyphes »  ou l’art de dessiner dans le paysage avec des animaux pour le regard des oiseaux.
Il veut que l’on vienne avec dix chevaux et pour lui, l’installation et la vie quotidienne des centaures au cœur de la ville fait déjà œuvre en soi.
Reste à penser, imaginer, écrire en précision ces apparitions dans la ville d’Holstebro et ces chorégraphies de troupeaux pour ce territoire de fjords en bordure de la mer du Nord.
Pouvoir s’isoler dans les cellules de la Chartreuse pour rêver cet ailleurs est pour nous un cadeau précieux.
 

Si j’étais centaure j’irais au bout du monde

Depuis une dizaine d’années des images et des films viennent se glisser à l’intérieur de nos créations entre les corps de chair de nos centaures. Et petit à petit l’idée s’est faite que les centaures sont des acteurs pour le cinéma. L’objectif de cette résidence à La Chartreuse sera de jeter les bases d’un court métrage de cinéma pour des acteurs centaures.
Le point de départ de cette écriture est une parole d’enfant issu des quartiers difficiles de Marseille : « Si j’étais centaure j’irais au bout du monde ».
Un « Si magique » donc pour faire exister dans le monde réel cette créature poétique. Et s’il suffisait d’y croire pour réinventer nos vies.
Pouvoir s’isoler dans les cellules de La Chartreuse, loin de nos moitiés animales qui font notre entrainement quotidien est pour nous aussi douloureux que nourrissant. Loin d’eux chaque minute compte et doit être féconde.
Et si je pouvais rester quelques jours en silence, les yeux fermés pour rêver un autre monde.
 

Camille et Manolo,
Directeurs artistiques du Théâtre du Centaure

Le Théâtre du Centaure est conventionné par la Ville de Marseille et la DRAC Provence-Alpes-Côte d'Azur. Il est soutenu par le Département des Bouches-du-Rhône, la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur pour l’ensemble de ses activités.
Les actions sur le territoire, agréées par le Rectorat – Académie d'Aix Marseille, sont soutenues par la Politique de la Ville – CUCS Marseille, l’ACSÉ, la Logirem et Erilia.
La compagnie est en résidence au Centre Équestre Pastré à Marseille et reçoit le soutien des Haras Nationaux.

Après la résidence ... 

La 7e Vague mise en scène Camille, Théâtre du Centaure avec Centaures Manolo & Toshiro, étalon lusitanien et Bertrand Bossard & Akira, étalon lusitanien, acteur en vidéo Mahir Günşiray et la participation de Johanna Houé sera présentée au Festival Villeneuve en Scène du 9 au 17 juillet 2016 à 22h (relâche le 13)
texte écrit en partie en résidence à la Chartreuse-CNES en 2014