Vous êtes ici

Le Garde-Fou

  • Julie Ménard © Solenn Denis
  • Sophie Guibard © Jérémiah Bourgeois

JULIE MÉNARD

une commande de la compagnie Le Théâtre derrière le Monde - Sophie Guibard à Julie Ménard  
création sonore Simon Veyre
scénographie Thibaut Fack 
costumes Juliette Gaudel
création lumière Thomas Cottereau
avec Pauline Bolcatto, Céline Chéenne, Guarani Feitosa, Mehdi Harad

Larsène - Nous sommes où ici ? 
Carla - Entre deux eaux. 

Larsène - Et nous sommes tous morts ?
Carla - C’est difficile de me prononcer pour vous. C’est une question assez personnelle. Vous devriez vous la poser.
Larsène - Me poser la question de si je suis vivant ? 
Carla - Oui. 
Larsène - J’en ai l’impression. 
Carla - Qu’est-ce qui vous le prouve ? Quelle preuve tangible avez-vous de votre existence ? 
Larsène - Mon cœur bat. 
Carla - Faites voir.  

Surveiller, être surveillé, enfermer, être enfermé. Qui décide ? Qui en a le droit ? Comment se retrouve t-on en maison de retraite ou en hospitalisation forcée ? De couloirs en bureaux, Sophie Guibard et Julie Ménard mettent en scène les « enfermeurs » et les enfermés, les antichambres et les minutes où se décident la privation de liberté, le débat entre ce qui protège et ce qui contraint.

Avant la création à La Halle aux grains-Scène nationale de Blois en octobre, toute l’équipe artistique est réunie à la Chartreuse. Julie Ménard accompagne le projet jusqu’au dernières répétitions. Le texte s’écrivant en allers-retours avec le plateau.

 

Julie Ménard est autrice, comédienne et metteuse en scène. Ses textes naviguent entre le conte et le présent le plus rugueux. Parmi eux Inoxydables, mis en scène par Maëlle Poésy puis par Maxime Mansion, reçoit le prix du public au festival Impatience 2019.
Elle écrit Vers où nos corps célestes pour Binôme #8 publié aux Solitaires Intempestifs. Elle poursuit sa collaboration avec le metteur en scène Thibault Rossigneux avec Les Garçons ne pleurent pas ; puis Je suis vert écrit à quatre mains.
Elle est choisie par le département de la Seine-Saint-Denis et ses théâtres partenaires pour écrire Glovie mis en scène par Aurélie Van Den Daele. Elle fait partie du collectif lillois l a c a v a l e, qui mêle théâtre et cinéma documentaire. Artiste associée au CDN de Vire avec le collectif Traverse, elle écrit et met en scène cette saison deux spectacles avec Adrien Cornaggia Au-delà du premier kilomètre et Superlune.

Sophie Guibard est actrice et metteuse en scène. Avec Émilien Diard-Detœuf, elle a créé Le Théâtre derrière le Monde en 2015. Ils sont artistes associés à La Halle aux grains depuis 2016. Ils y ont montré La Vie très horrifique du grand Gargantua d’après Rabelais (2016), Éloge de la folie d’après Erasme (2017) et La Chartreuse de Parme ou Se foutre carrément de tout (2018).

Le Garde-Fou bénéficie du dispositif « compagnonnage auteurs » de la DGCA — Drac Centre-Val de Loire.
Coproduction La Halle aux grains-Scène nationale de Blois ; Théâtre de Chartres ; L’Atelier à spectacle, Vernouillet-Scène conventionnée de l’Agglo du Pays de Dreux ; la Région Centre-Val de Loire et la Drac Centre-Val de Loire. 
Avec le soutien du CentQuatre ; de la Chartreuse-CNES ; du Jeune théâtre national.