Vous êtes ici

On bouffe du lion chez les crevettes

  • Hermine Yollo © G. Deleflie
(titre provisoire)

HERMINE YOLLO

Cameroun

Une cité-état. Palémonis. Survolée par des milliers de vautours. Une femme arrive dans la cité. Nul ne sait qui elle est. Elle est jeune. Pourtant elle semble avoir déjà vécu cent vies. Elle ne parle presque jamais. Ou alors semble soliloquer souvent. Depuis son arrivée, un mouvement de contestation prend forme. C’est ce que rapporte L’Espion à Té. Té, le grand manitou de la cité-état qui en détient les pleins pouvoirs. Apparemment. l’Espion n’est-il qu’un pion à la solde de Té ? À Palémonis, personne ne semble être ce qu’il paraît. Que se passera-t-il quand les masques tomberont ? Et d’où viennent ces vautours qui survolent la cité-état ?

 

Hermine YOLLO
Comédienne-metteuse en scène qui écrit pour rendre public depuis 2016, j’ai bénéficié en 2018 d’une bourse Odyssée pour une première résidence d’écriture à La Chartreuse CNES, pour le texte M-119 Autopsie (inspiré de Misterioso-119 de Koffi Kwahulé). On bouffe du lion chez les crevettes est la deuxième partie d’un diptyque sur lequel je travaille depuis 2017, qui a pour titre Something Is Rotten…  et qui s’inspire de la crise socio-politique qui secoue le Cameroun depuis 2016, cristallisée par le conflit armé dans ses deux régions anglophones. La première partie, L’arc-en-ciel a perdu ses couleurs, a bénéficié d’une résidence d’écriture à distance sans conseil dramaturgique en novembre 2020, avec le soutien de la Chartreuse CNES.

Bourse Odyssée ACCR