Vous êtes ici

B.A.B.A.R (le transparent noir)

  • Babar, le transparent noir © Aurélia Lüscher
  • Affiche de B.A.B.A.R © Janice Szczypawka

Guillaume Cayet

Guillaume Cayet / Cie Le Désordre des Choses

mise en scène Guillaume Cayet, Aurélia Lüscher
avec Cécile Bournay, Yoli Fuller, Aurélia Lüscher, Emmanuel Matte, Charly Breton, Nanténé Traoré
création sonore Antoine Briot
scénographie Guillemine Burin des Roziers
création lumière Clémentine Pradier
dramaturgie Pierre Chevalier
collaboration artistique Sedjro Houansou
conseiller dramaturgique Nicolas Bancel
création costume Cécile Box
coupe costume Arthur Haie
création du visage du personnage de Lise Cécile Kretschmar
administration Nicolas Rosset

Après son triptyque Retourner l’effondrement, Guillaume Cayet initie, avec la collaboration de la comédienne Aurélia Lüscher, un cycle autour de la fracture coloniale.
Sortir de la nuit 1 s’intéresse à une problématique trop rarement élucidée théâtralement, celle du devoir d’Histoire et non de mémoire. Quels rapports entretient la France avec ses anciennes colonies, avec ses « enfants de l’immigration », qu’en est-il des banlieues françaises, de la Françafrique ? Nous tenterons de mettre en représentation cet « ineffable », de dresser la possibilité d’un poème, celui de l’Histoire.
B.A.B.A.R (le transparent noir) est le premier volet de ce nouveau triptyque : Sortir de la nuit 1. Comment se positionner face au multiculturalisme, aux résurgences coloniales, comment produire une poétique du témoin, un théâtre à la fois populaire et politique.
La cie le Désordre des Choses ouvre les portes de ses répétitions au public après 10 jours de travail.
Au centre de ces répétitions, les rapports entre les personnages, les enjeux et toutes les questions dramaturgiques du texte. Le travail sur l’espace, la scénographie de la pièce seront également questionnées.

Création le 27 février 2018 à la Maison des Arts du Léman de Thonon-les-Bains.

 

Formé à l’Ensatt, Guillaume Cayet est publié chez Lansman et Théâtrales —Retourner l’effondrement, B.A.B.A.R. (le Transparent noir).
Il a été lauréat des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre, du prix Jamais Lu et a été diffusé sur France Culture. Il a notement travaillé avec Anne-Laure Liégeois, Hubert Colas, Julia Vidit.

 

Après avoir été élève au conservatoire de Genève sous la direction d’Anne-Marie Delbart,Aurélia Lüscher entre à l’école de la Comédie de Saint-Étienne en 2012, où elle collabore entre autres avec les artistes Yann Joël Collin, Alain Françon et Caroline Guiela Nguyen. Elle monte le collectif Marthe en 2017 avec Clara Bonnet, Marie-Ange Gagnaux et Itto Mehdaoui et remporte l’appel à projet Prémisses avec leur projet de création Le Monde Renversé.

Production : le Désordre des choses
Coproduction : La Chartreuse de Villeneuve lez Avignon – Centre national des écritures du spectacle, Scène régionale de la ville de Riom et la Maison des Arts du Léman de Thonon-les-Bains.
Avec le soutien de la Commission Internationale du Théâtre Francophone, de la Direction Générale de la Création Artistique, du Conseil des Arts et des Lettres du Québec, de la Fédération Wallonie – Bruxelles, de la Drac Auvergne-Rhône-Alpes, du Centre Dramatique National de Normandie–Rouen, de la Méridienne-scène conventionnée de Lunéville et du Fonds de dotation Porosus.
Avec la participation artistique de l’ENSATT, du Jeune théâtre national, de l’École supérieure d’art dramatique de Saint-Étienne via le dispositif DIESE #Auvergne-Rhône-Alpes et de l’École nationale supérieure d’art dramatique de Montpellier via le FIPAM.
Ce texte a bénéficié d’une Bourse du Centre national du livre pour son écriture et a fait l’objet d’un accompagnement dramaturgique par Théâtre Ouvert.
Le texte a été édité en novembre 2017 aux Editions Théâtrales.