Vous êtes ici

Sublime(s)

  • Vanessa Larré

VANESSA LARRÉ

à partir du récit de Julie Jeanne L.

 

La pièce s’écrit au fil d’une enquête intime à partir d’un vrai « fait divers ».

C’est une enquête documentaire et un récit initiatique.

Sur scène une femme récemment sortie de prison, une journaliste et un homme témoignent. Julie Jeanne L. a purgé une peine de prison et elle a accepté de raconter son histoire. La journaliste écrit sur ce fait divers à travers lequel elle va être amenée à revisiter sa propre histoire. L’homme, lui, se tient dans l'angle mort de la conscience. Pour lui comme pour le collectif c’est l’électrochoc du drame qui va amorcer la traversée du miroir. C’est une pièce qui parle d’écriture, de drame et d’amour, on pourrait aussi dire que c’est une pièce qui parle de la vie.  

Vanessa Larré a quitté Genève pour entrer au CNSAD de Paris en 1993. Elle a travaillé ensuite comme comédienne avant de mettre en scène Concert à la carte (2011) de Franz Xaver Kroetz, puis le diptyque Femmes (d’)intérieur (2014), composé à partir de Concert à la carte et Perspectives ultérieures, du même auteur. À l’occasion de cette création, Vanessa Larré a été artiste associée au CDN d’Orléans. En 2014, elle co-adapte et met aussi en scène King Kong théorie, de Virginie Despentes au théâtre La Pépinière à Paris, repris au TNP-Villeurbanne en 2017 puis au Théâtre de L’Atelier à Paris en 2018. Elle écrit et créé La Passe en novembre 2019 à la SN de Bonlieu et au Festival du TNB. Le spectacle a été repris au TQI en novembre 2021.

Avec le soutien de la Chartreuse-CNES