Vous êtes ici

Ma vie en chiffre

  • Anjo Rihane et Yehia Jaber

YEHIA JABER ET ANJO RIHANE

Liban

L’auteur parieur raconte les chiffres de sa vie, en analysant et en pensant au jour de l’explosion le 4 août 2020. Il continue son histoire avec les chiffres depuis sa naissance, depuis la création de son pays le grand Liban avec l’aide de la France, le 1er septembre 1920.

Les dates des guerres civiles et externes et les nombres de décès et des gens perdus, le nombre de vies qu’il a vécu, les occasions et les fetes et son poids qui change comme en bourse. Être toujours le premier de sa vie et les vies des autres, compétiteur cassant les notes scolaires et sportives, un numero d’un prisonnier, un numéro ignoré (négatif ou sous le zéro). Le numero de sa chambre en tant que patient en sanatorium, d’un troisième monde dont il appartient en dehors de ce temps, de l’age en tant que nombre, l’argent en tant que nombre, le sexe en tant que nombre.

Un hasard théâtral de l’age de la terre et de l’homme, discute avec une femme à propos de son age, sa vie en chiffre avec des nombres multipliés, divisés, soustrait et imparfait.

Yehia Jaber, poète, auteur et metteur en scène de théâtre libanais et titulaire d'un diplôme de théâtre de l'Université libanaise en 1987. Parmi ses oeuvres poétiques : Bouhayrit Al-Masal (Lac du sérum) en 1988 qui a remporté le prix du poète « Youssef Al-Khal » à Londres, Al-Zourann (Les voyoux) en 1992, Kaannani Imra’a moutalaka (Comme une femme divorcée) en 2006... Parmi ses oeuvres théâtrales : Ibtasim anta loubnani (Souries t’es Libanais) en 1992, Khouz El-Kitabb bil kouwa (Prends le livre fortement) en 2009, Esmé Julia (Je m’appelle Julia) en 2016 et Mjadra Hamra (Lentilles rouges) en 2017 avec Anjo Rihane, prix de meilleure actrice au Festival de théâtre libanais 2020.

Anjo Rihane est une actrice libanaise diplômée de l'Institut des Beaux-Arts, département théâtre en 2004. Elle a débuté sa carrière artistique à la télévision à travers des dizaines de séries et longs métrages. Sa passion est le théâtre, elle a joué dans plusieurs pièces célèbres au Liban, récemment dans Esmé Julia (Je m'appelle Julia) et Majdara Hamra (Lentilles rouges), deux pièces qui mêlent la comédie noire, dans lesquelles A,jo Rihane a joué seule plusieurs personnages sur scène. Sa carrière a culminé avec le prix de la meilleure actrice au Festival national de théâtre au Liban en 2020.

Programme NAFAS de l'Institut français, l'Association des centres culturels de rencontre (CCR) et de l'Institut français du Liban.

Avec le soutien de la Chartreuse-CNES