Vous êtes ici

À l'intérieur

  • Rapahel Bocobza © Philippe Clet

RAPHAEL BOCOBZA

Le point de départ de ce nouveau texte c’est la trêve hivernale.

« La trêve hivernale correspond légalement à une période de temps, souvent entre novembre et mars, pendant laquelle des locataires (menacés d’expulsion) ne peuvent pas être expulsés en raison du grand froid. »

J’ai appris l’existence de la trêve hivernale quand j’avais quinze ou seize ou dix sept ans. Cette période est liée à mon histoire. Aujourd’hui, je souhaite réinventer mon vécu, le déformer jusqu’à des variations poétiques. 

À l’intérieur c’est l’histoire d’une famille, dans un appartement, qui fait des cartons entre l’urgence et l’attente d’une expulsion. Il n’y a qu’une porte qui les protègent de l’extérieur. Dans le texte, l’imaginaire des personnages va entrer perpétuellement en collision avec leur réalité. Comme pour s’en extirper.

 

Raphael Bocobza est comédien de formation (ensemble 25 de l’ERACM). Depuis sa sortie d’école en 2018, il travaille avec Judith Depaule et l’atelier des Artistes en Exil, Agnès Regolo, Patrick Ponce, Anouk Darne Tanguille (au sein du Bain Collectif), Clémentine Vignais, Tamara Saade… Il crée en duo avec Anne Knosp le spectacle Mamma Sono Tanto Felice (Festival Wet 2021). En parallèle il co écrit avec Anne Knosp et Reuben Bocobza le court métrage Yannick et Pauline (Messina Films), tourné à l’été 2021. Son premier texte, Souterrain est Lauréat de l’aide à la Création d’Artcena d’automne 2021 et sera édité chez Esseque Editions en septembre 2022.

Bourse d'Aide à la création ARTCENA

Avec le soutien de la Chartreuse-CNES