Vous êtes ici

Kingsland

  • Sophie Merceron © Ernest S Mandap

SOPHIE MERCERON

Un terrain vague. En bordure d'une ville. Ça pourrait être Tbilissi. Cette ville. Ou une autre.
Mais une grande ville. Avec de grands espaces abandonnés autour.
Abandonnés à ceux qui n'ont pas eu d'autre choix que vivre là.
C'est ici que vit Miëshka. Avec Okja, sa mère. Dans une caravane. Une caravane parmi d'autres.
Miëshka a des cernes bleues, et sa jambe gauche semble suivre difficilement celle de droite. C'est que Miëshka a été mordu par un animal. Des crocs ont marqués sa peau. Emportés un morceau de sa jambe.
Et puis, il y a l'usine, aussi. Toute proche. Une grande usine. Immense.
Plutôt, « il y a eu » une usine, à cet endroit-là. Mais des flammes l'ont dévorée.
On ne sait pas ce qu'il s'y faisait dans cette usine.
On dit qu'on y tortionnait des oiseaux. Qu'on leur retiraient les yeux pour en faire des diamants.
On est pas sûrs de ça. On est sûrs de rien.

Sophie Merceron est autrice, publiée notamment à L'École Des Loisirs. Elle a reçu de nombreux prix pour ses textes :
Avril a obtenu le Grand Prix de Littérature Dramatique Jeunesse 2020.
Manger un phoque, le Grand Prix de Littérature Dramatique Jeunesse 2021 et Lauréat de la Bourse Beaumarchais/SACD Les Pieuvres la Bourse Découverte du CNL.
En décembre 2020, Stanislas Nordey et Frederic Vossier du Théâtre National De Strasbourg lui passent commande d'un texte qui fait partie d'un recueil intitulé : Ce qui (nous)arrive. Elle écrit Respire Ed. Espaces 34.
En résidence à La Chartreuse en 2021, elle écrit Nebraska qui sera créé au plateau en 2023 au Lieu Unique-Scène Nationale/Nantes. Elle sera également en résidence à la Maison Des auteurs de Tbilissi pour Kingsland.

Bourse d'écriture de la ville de Tbilissi (Géorgie)

Résidence d'écriture à Tbilissi à la maison des auteurs dans le cadre de "Tbilissi/Capitale mondiale du livre 2021/Unesco"

Avec le soutien de la Chartreuse-CNES