J’ai jamais dit que

  • Marjorie Fabre © Romain Nosenzo
(titre provisoire)

Marjorie Fabre

Une image s’impose à moi depuis quelque temps : une femme prise dans un moment de tension, face à un choix, juste avant de partir. Saisir cet instant et le déployer par une langue à la fois familière et autre qui, travaillée comme une matière, donnerait à voir l’univers de cette femme, ferait entendre la pluralité des voix qui traversent la sienne, des voix intégrées, digérées, de celles que l’on fait nôtres alors qu’elles ne nous appartiennent pas, qui ormatent nos vies et donnent à nos existences leur part tragique. Quelle est la véritable liberté de l’individu pris dans des scénarios de vie, des histoires familiales qui le dépassent ? Tisser l’histoire d’une femme que les mots révèlent, enferment et viennent réveiller l’enfant triste qui est en elle, une femme qui, au milieu de ces paroles qui l’assaillent, cherche l’issue.

Marjorie Fabre est autrice, chorégraphe et danseuse. Lauréate du concours De l’encre sur le feu, la première version de sa pièce tout public Range ton coeur et mange ta soupe est mise en maquette au Théâtre 13 / Seine en 2016. Sa version longue obtient l’aide à la création de textes dramatiques — Artcena 2017 et fait partie des coups de cœur 2018 du Théâtre de la Tête Noire, où elle sera mise en maquette le 1er février 2019. En janvier 2019, paraît aux Éditions Koïnè sa pièce jeunesse Revanche, sélectionnée par le festival L’Été en automne et l’opération Théâtre en REP. Ses pièces courtes sont publiées chez Retz et Color Gang.

 

Avec le soutien de la Chartreuse-CNES.