(Autour de) l’Énéide

Maëlle Poésy, Kevin Keiss

Après avoir exploré nos réalités politiques contemporaines à travers l’écriture de Ceux qui errent ne se trompent pas, en collaboration avec Kevin Keiss, je souhaite m’inspirer du mythe de l’Énéide pour appréhender la question de l’exode et des frontières.
Le processus d’écriture et de création de ce prochain spectacle se construit au croisement entre l’histoire du mythe et une recherche sur la question du rapport des exilés au voyage et à la mémoire de celui-ci.
Écrire l’histoire d’un exil, celui d’Énée et de ses compagnons, à travers le prisme de la mémoire de l’exilé. Une narration du souvenir, décousue, fragmentée, entre rêve et cauchemar, où l’on reconstruit peu à peu le puzzle des rencontres, des embûches et des espoirs.
Maëlle Poésy
 

Formée à la danse contemporaine, Maëlle Poésy est comédienne, metteuse en scène et fondatrice de la compagnie Crossroad. Kevin Keiss est auteur, traducteur, dramaturge, metteur en scène. Spécialiste des théâtres antiques, il est professeur associé à l’Université Bordeaux- Montaigne. Maëlle Poésy et Kevin Keiss se sont rencontrés à l’École du Théâtre national de Strasbourg. Commence alors une collaboration qui est déjà riche de cinq précédents spectacles. La dernière création de la compagnie Crossroad, pour laquelle ils ont été en résidence d’écriture à la Chartreuse, Ceux qui errent ne se trompent pas, a été programmée au 70e Festival d’Avignon en 2016 et publiée aux Éditions Actes Sud-Papiers. Ce nouveau projet est déjà soutenu par le Théâtre Dijon Bourgogne-Centre dramatique national, le Théâtre national de Toulouse Midi-Pyrénées, le Théâtre Firmin-Gémier / La Piscine, le Centre dramatique national de Normandie-Rouen, Les Théâtres Marseille.
 

Avec le soutien du Studio-Théâtre de Vitry; de la Chartreuse-CNES.