Yamen Mohamad

CROISEMENT

CROISEMENT, projet d'écriture et de construction d’un projet du théâtre.

C’est un choix spécifique, difficile et compliqué de traiter les sentiments et les situations qu’on traverse. Il ne s’agit pas de parler des réfugiés syriens en France, ou de l'immigration en Europe. C’est avant tout une recherche artistique, puis sociale et politique, pour approcher et analyser nos vies qui deviennent jour après jour plus unies. Ce projet examine la relation entre la société française et les étrangers, comment la société considère les réfugiés et les migrants, mais tente aussi de montrer la société française par leurs yeux.
Tout passe au travers d’une petite marionnette, le personnage principal de la pièce, qui raconte et construit les scènes de ce qu’elle a vécu en Syrie, au Liban et en France, et de ce qu'elle imagine. Cette marionnette figure un artiste syrien et réfugié politique qui travaille dans le domaine du théâtre.
Plusieurs mondes temporels et spatiaux, réels et imaginaires se mélangent pour créer, à la fin, une écriture théâtrale faite de plusieurs médias : texte, marionnettes, comédiens, objets, musique live, projections. Ce projet traite aussi de la relation entre l'artiste et son œuvre.
J'ai déjà écrit une partie du texte que j’ai éprouvé avec quatre comédiens lors d’une première étape de travail qui a abouti à une heure du spectacle, présenté dans le cadre du festival Reims, scènes d’Europe, le 2 février 2017.
Après cette première étape du travail, il m’apparaît clairement que je dois continuer à construire le texte pour un spectacle qui fera une durée de 3 heure à 3 heure et demi. La prochaine étape consiste à compléter le texte. J’ai besoin pour cela de faire des recherches et un travail de construction dramatique. Ma recherche portera sur la société française, ses crises actuelles, économiques, politiques, sociales, et ses relations avec les crises mondiales.
Parallèlement, je dois mener une autre recherche, artistique et technique, sur la scénographie, les marionnettes et les objets du spectacle : comment trouver la meilleure façon de les traduire concrètement sur scène, mais aussi comment les fabriquer et les utiliser par l'équipe du spectacle.
J’ai déjà commencé ce processus global, mais sans vraiment de continuité, à l'Université de Paris 8, puis dans quelques salles des répétitions à Paris et à Reims.
Maintenant, j’ai besoin d'un temps plein pour compléter la structure de Croisement et pour écrire L'Œil, un autre texte que j'ai commencé au Liban en 2013.

 

L'ŒIL

Ce texte s’inspire de l’histoire d’un fait réel de séquestration pendant la Révolution syrienne. Il constitue en un long dialogue entre deux personnages : le ravisseur et l'enlevé, avant que l'enlèvement n’ait lieu. Le ravisseur est un opposant à la Révolution, alors que l’enlevé est un partisan de la Révolution, mais l’opposant fait croire au partisan qu’il soutient aussi la cause de la Révolution. La victime se rend avec son fusil sur le lieu du rendez-vous pour emprunter de l’argent pour la Révolution, sans savoir que l’autre est un ennemi. La situation est tendue et dangereuse mais froide aussi. On découvre la nature des deux personnages mais aussi deux logiques qui s’affrontent et qui sous-tendent la Révolution. L’équilibre dramatique oscille entre deux niveaux : La discussion entre les deux. le parole et sa logique avec un conflit caché dans le débat.
L'autre est: ce qui concerne la condition logistique dans le lieu, sur scène. La logique du pouvoir nu.
À la fin du processus, le ravisseur arrache l’œil de l’enlevé. et cet acte termine le dialogue, le tue.
Le travail sur ce texte s’appuie sur des documents de depuis 2013 jusqu'à maintenant, des documents qui ont changé notre perception de la Révolution syrienne.