Compagnie Kadidi (Provence-Alpes-Côte d'Azur)

Unwanted

Je veux faire entendre la parole de femmes violées dans des zones de conflits, dont le corps a été un « champ de bataille » pour des hommes assoiffés de pouvoir et de violence. De ces viols sont nés des enfants non désirés, unwanted…
Je veux prendre le temps d’aller à leur rencontre au Rwanda pour recueillir leurs témoignages. Ils constitueront la matière avec laquelle je travaillerai en chants, en danse, en mots et en musique.
Je souhaite une certaine élégance, de la dignité, une beauté non soumise. Ces femmes violentées sont encore vivantes et, malgré les épreuves, tiennent encore debout ; tels des arbres, elles cherchent à déployer leurs racines et leurs branches. Je vois un habit qui pourrait être passé de femme en femme, comme un héritage, une histoire qui se raconte de mère en fille, afin que celle qui l’a porté ne soit pas oubliée.
Dorothée Munyaneza

 

conception et chorégraphie Dorothée Munyaneza ; avec Holland Andrews, interprète musicienne ; Alain Mahé, musicien ; Dorothée Munyaneza ; scénographie Vincent Gadras ; artiste plasticien Bruce Clarke ; création lumière Christian Dubet ; costumes Stéphanie Coudert ; régie générale Marion Piry

Dorothée Munyaneza est une chorégraphe, chanteuse, autrice et performeuse rwandaise installée en France. Après avoir mis en scène son propre témoignage du génocide Rwandais, Samedi Détente, spectacle accueilli entre autres dans le cadre des Rencontres d’été 2015, Dorothée Munyaneza souhaite porter à la scène d’autres voix de femmes, accompagnée de la chanteuse-interprète Holland Andrews et du musicien Alain Mahé.

Production Compagnie Kadidi ; Anahi. Coproduction Théâtre de Nîmes–Scène conventionnée pour la danse contemporaine ; Le Liberté–Scène nationale de Toulon ; Le Pôle Arts de la scène – Friche la Belle de Mai ; la Chartreuse-CNES ; Musée de la Danse–Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne ; Théâtre Garonne–Scène européenne, Toulouse ; Maison de la Culture de Bourges ; Le Bois de l’Aune, Aix-en-Provence ; BIT Teatergarasjen, Bergen ; PÔLE-SUD – Centre de développement chorégraphique Strasbourg. Avec le soutien de la Drac Paca - ministère de la Culture et de la Communication et de la Région Paca. Avec l’aide de Montévidéo, Marseille. Avec le soutien du Fonds de dotation du Quartz–Scène nationale de Brest, du Creative Exchange Lab du Portland Institute for Contemporary Art, soutenu par Andrew W. Mellon Foundation et de l’Africa Contemporary Arts Consortium/USA soutenu par la Fondation Ford. La compagnie Kadidi bénéficie du soutien de l’Institut français pour ses tournées à l’étranger.